COMMENT j’ai ÉCONOMISÉ 1106 EUROS par mois ?

COMMENT j’ai ÉCONOMISÉ 1106 EUROS par mois ?

Bonjour,

Je souhaite aujourd’hui vous faire découvrir la chaîne Youtube d’Aude, hypnothérapeute et minimaliste, que j’apprécie particulièrement pour sa simplicité, sa bonne humeur et sa clarté dans ses explications sur le minimalisme.

Voici donc une de ses dernières vidéos, au titre intéressant :

COMMENT j’ai ÉCONOMISÉ 1106 EUROS par mois ?

Je vous recommande de vous abonner à sa chaîne si le minimalisme, le zéro déchet vous intéresse.

Retrouvez tous ses articles et vidéos, sur son blog Contes de Fées : https://contes-de-fees.com/

N’hésitez pas à partager votre avis sur ce que vous pensez du minimalisme.

Gratitude et sérénité,

Patrick

Le petit garçon et les ballons

Le petit garçon et les ballons


 

Un petit garçon noir regarde un marchand de ballons dans la rue. Ses yeux brillent. Il y a des ballons de toutes les couleurs, rouges, bleus, blancs, noirs, jaunes…

Le vieux monsieur qui vend les ballons voit le garçon qui hésite, puis prend son courage à deux mains et s’approche de lui.

« Dis Monsieur, est-ce que les ballons noirs volent aussi haut que les autres ? »

Tu vois, mon garçon, les ballons, c’est comme les hommes.   L’important ce n’est pas leur couleur, ce n’est pas l’extérieur….

Le vieux Monsieur a presque la larme à l’oeil. Il prend le garçon dans les bras, l’installe sur un muret et lui dit :

« Regarde »

Il lâcha tous ses ballons qui s’envolent en grappe et montent, montent, montent dans le ciel jusqu’à disparaître tous tellement ils sont hauts.

« Tu as vu ? »

« Oui »

« Est-ce que les ballons noirs sont montés aussi haut que les autres ? »

« Oui Monsieur »

« Tu vois, mon garçon, les ballons, c’est comme les hommes. L’important ce n’est pas leur couleur, ce n’est pas l’extérieur.
Non, l’important, c’est CE QU’IL Y A EN EUX. C’est ce qu’il y a en toi qui fera toute la différence dans ta vie. Ne l’oublie jamais »

Gratitude et Sérénité,

Patrick

En cette fin 2018, cliquez utile : clicanimaux.com

En cette fin 2018, cliquez utile : clicanimaux.com

En 2018, vous savez cliquer ? Alors vous savez donner !

Je vous présente aujourd’hui un site qui me tient à coeur, et que je suis depuis quelques années.

ClicAnimaux.com s’est donné pour objectif de contribuer au bien-être des animaux en détresse, en fournissant gratuitement de la nourriture aux refuges qui les hébergent et en finançant des projets de protection et de défense conduits par des associations locales

Pour cela, ClicAnimaux.com utilise un moyen simple et original : le Clic Solidaire.
Le Clic Solidaire, c’est une manière facile et gratuite de soutenir une cause qui vous tient à cœur.

Chaque clic sur ce bouton :

déclenche la fourniture de nourriture à destination des refuges.

Le financement des repas est assuré par les annonceurs publicitaires du site dont vous verrez les bannières s’afficher, et la moitié des sommes collectées est reversée aux associations partenaires. Bien entendu, nous nous assurons que chaque annonceur respecte les valeurs éthiques de l’assocation bénéficiaire.

A chaque fois que vous cliquez, vous réalisez ainsi un don… qui ne vous coûte rien !

A chaque thème son association bénéficiaire : vous pouvez donc cliquer chaque jour sur Clic Animaux, Clic Chiens, Clic Chats, Clic Ferme, Clic Chevaux, et multiplier les reversements effectués !

Prolongez votre action de façon utile !

Fidèle à sa vocation de place de générosité animalière, ClicAnimaux.com vous propose également des moyens complémentaires pour soutenir les causes et les associations qui vous tiennent à coeur :

  • Don en ligne : grâce à notre formulaire de don en ligne entièrement sécurisé, vous choisissez la cause, l’association, l’animal ou la page de collecte que vous souhaitez aider et vous bénéficiez de la traçabilité personnalisée de votre geste. Grâce au prélèvement automatique, vous pouvez également choisir de donner la somme de votre choix tous les jours ou tous les mois, tout en restant libre de modifier, suspendre ou stopper quand vous le désirez.Important : vous pouvez bénéficier, si vous êtes imposable, de la déductibilité fiscale des dons effectués sur ClicAnimaux.com pour les associations habilitées à émettre des reçus fiscaux. Ainsi, un don d’une valeur de 30 € ne vous coûte en réalité que 10,20 € !
  • Dans notre Boutique vous pourrez faire votre choix parmi une large sélection d’articles, dont la vente permet de collecter des fonds supplémentaires.
  • L’Appel du Coeur : La façon la plus simple d’aider les animaux : appelez le 0 899 231 404 (coût par appel : 3 euros + prix d’un appel ) et composez tout simplement sur le clavier de votre téléphone le code de l’animal que vous souhaitez aider ! Lorsque vous téléphonez au numéro indiqué, l’opérateur téléphonique verse le surplus de sa recette commerciale à ClicAnimaux. L’ensemble des sommes ainsi collectées est ensuite partagé avec l’association bénéficiaire. Ainsi chaque Appel du Coeur permet de générer des fonds utilisés pour aider les animaux.

 

A la fin de chaque mois, nos résultats sont mis en ligne afin d’avoir une représentation extrêmement concrète du résultat de vos actions.

Ces résultats sont annoncés en nombre de repas : nous effectuons la conversion en fonction de la valeur du repas, correspondant au coût moyen journalier, constaté par nos associations partenaires, pour nourrir un animal.

Le nombre de repas financés dépend du nombre d’annonceurs présents et de la valorisation des espaces publicitaires, du montant des dons collectés, du montant des ventes et du nombre d’Appels du Coeur.

Ainsi, cette communication permet de donner une représentation extrêmement concrète du résultat global de vos actions.

Alors… Bons clics solidaires !

Gratitude et Sérénité,

P.C

4 façons de se débarrasser d’une pensée ruminante.

4 façons de se débarrasser d’une pensée ruminante.

Bien que cela puisse sembler contradictoire, la meilleure façon de se débarrasser d’une pensée ruminante est de lui donner du temps. Ainsi nous pourrons nous rendre compte que le fait de ressasser sans cesse une idée n’est pas la solution.

Une pensée ruminante ou obnubilante peut littéralement vous ruiner la vie car ces types d’idées qui abordent notre esprit d’une manière obsessionnelle sont un grand tourment.

Penser à ce qui aurait pu être et n’a pas été, ou à ce qui n’a pas encore eu lieu, peut nous provoquer une angoisse résultant d’une analyse approfondie de quelque chose qui nous est arrivé et pour lequel ces pensées ne nous donneront aucune solution.

Lisez aussi :Quelques manières de penser qui limitent votre esprit

Cependant, il est facile de s’en débarrasser si nous savons comment les contre-attaquer.

Même si vouloir manipuler l’esprit puisse s’avérer une tâche totalement surréaliste, il existe 4 solutions qui peuvent fonctionner. Et si elles ne marchent pas toutes selon les personnes, au moins l’une d’entre elles pourra éventuellement vous servir.

Pourquoi ne pas les essayer ?

1. La pensée ruminante a besoin de temps

Que voulons-nous dire par là ? Que la meilleure façon d’être harcelé-e par quelque chose est de ne pas mettre de limites ou de ne pas se réserver un espace, pour vraiment faire autre chose que de penser.

Se réserver un temps en fin de journée ou le soir afin que tout notre esprit se concentre sur cette pensée nous aidera à ne pas y repenser sans cesse.

Forçons-nous pendant ce moment précis à penser et à repenser à cette idée. Certes, nous arriverons à la conclusion que ce que nous faisons n’a aucune conséquence. Néanmoins, ce sera un point d’inflexion très important.

C’est une attitude assez difficile à prendre et elle nécessite de la pratique, mais nous empêcherons ainsi que la pensée ruminante n’apparaisse dans des moments peu opportuns, comme par exemple, lors d’une grande conférence ou d’une réunion de travail.

2. Pratiquer le mindfulness  ?

Nous parlons souvent de mindfulness ou de pleine conscience comme un facteur qui contribue à résoudre de nombreux problèmes quotidiens et dont la pratique entraine des résultats très positifs.

Découvrez aussi :Les 5 exercices de méditation consciente pour mieux dormir

Le mindfulness nous aide à mettre l’accent sur ce qui se passe maintenant, sur le présent. Que se passe-t-il si nous nous concentrons sur ce que nous ressentons et sur ce qui se passe ici et maintenant ? Que nous arrêterons d’avoir des pensées ruminantes.

Avec de la pratique, nous arriverons à être plus conscient-e-s du présent et ne donnerons pas autant d’importance à toutes ces pensées du passé et du futur qui sont inutiles au présent.

Nous serions beaucoup plus heureux-ses si nous étions toujours plus connecté-e-s avec le moment présent. Il s’agit juste d’insister sur cette pratique très bénéfique.

3. Se réfugier dans les passe-temps

Lorsqu’une une pensée ruminante nous aborde et qu’elle demeure pendant des jours ou des semaines dans notre esprit, cela peut avoir sur nous des effets qui nous déplaisent.

Nous pouvons commencer à devenir plus apathique, à rester davantage à la maison et, en fin de compte, à cesser d’apprécier la vie.

C’est pourquoi il est important de nous pousser à continuer de faire ce que nous aimons et de pratiquer des loisirs, particulièrement pendant cette période où nous en avons le plus besoin.

N’ayez aucunes excuses !Il n’est jamais trop tard pour faire ce que l’on aime

En réalisant quelque chose qui nous passionne, nous oublierons complètement cette idée destructrice et nuisible qui nous fait tant de mal.

4. Sortir découvrir de nouveaux lieux

C’est une recommandation que nous avons l’habitude d’entendre. Si le travail nous stress, nous allons faire une promenade; si nous devons nous déconnecter, une ballade à travers la nature nous fera le plus grand bien.

Quand une pensée ruminante nous rend triste, il est important de ne pas rester à la maison pour l’aider à pendre de l’ampleur.

Pour la libérer, il suffit simplement de bouger, de chercher le calme dans un endroit peu fréquenté et de faire une promenade dans la nature.

La nature a un puissant pouvoir de guérison. Elle vous permettra de trouverez le silence, votre esprit se calmera et la pensée ruminante cessera de vous accabler.

Avant de terminer, nous voulons insister sur l’idée quela marche rend le cerveau plus créatif et heureux

Avez-vous déjà eu à faire face à des pensées ruminantes ? Chacun, à un moment donné, a connu cette épreuve difficile qui empêche de sortir d’une situation passée ou de vivre le présent sans se soucier tant du futur.

Les idées obsessionnelles sont assez courantes, mais si une seule d’entre elles dure trop longtemps, elle peut devenir un véritable problème.

Dans certains cas, cela peut conduire à la tant connue et à la fois redoutable dépression.

C’est pourquoi il est important d’apprendre à lâcher prise, à ne pas s’attacher à ces pensées négatives qui provoquent parfois que toutes nos inquiétudes provoquent la somatisation dans notre corps.

Un grand merci  au site https://amelioretasante.com pour cet excellent article.

Gratitude et sérénité,

P.C

Action, Attention, Motivation…

Action, Attention, Motivation…

Bonjour à tous,

Je suis heureux de vous présenter aujourd’hui mon premier livre, mis en vente sur Amazon :
« Action, Attention, Motivation-: 78 manières de passer à l’action, rester attentif et gagner en motivation »

Avoir un projet en tête et le mener à bien sont deux choses très différentes. Pour concrétiser un objectif vous devez d’abord prendre certaines mesures. En effet il ne faut pas confondre objectif et rêve : vous ne pouvez pas simplement fermer les yeux et attendre que quelque chose se passe.

Vous devez passer à l’action.

Et ce n’est pas tout car l’action nécessite une bonne dose d’efforts de toutes sortes, efforts que vous ne pourrez soutenir qu’avec concentration et attention. Vous devez en effet apprendre à rejeter toute distraction pendant vos séances de travail. Et cela demande…du travail.

Parfois, la distraction vient de l’intérieur de nous-même et ce n’est vraiment pas simple à gérer ! Pour contourner ce problème, la force à puiser se trouve dans la motivation….Je suis dans l’attente de vos commentaires concernant cet ouvrage.

Gratitude et Paix,

P.C

Pourquoi être dans l’Ici et Maintenant ?

Pourquoi être dans l’Ici et Maintenant ?

Vivre dans le temps présent, être dans l’Ici et maintenant, nous amène dans un tout autre ordre de pensée et d’organisation. Cette philosophie réfère à tout ce qui se passe en nous en l’instant même. C’est être en position de sentir, de ressentir, ce qui se brasse en nous, ce qui se vit en nous en fonction de ce qui se passe à l’extérieur de nous.

Les bienfaits d’être dans l’Ici et Maintenant

Nous entendons souvent, dans différents médias ou lectures, ou encore dans notre environnement, de vivre dans le temps présent, d’apprécier le moment présent. Parfois, nous pouvons croire que c’est plus qu’une philosophie de vie, mais un courant religieux. Et pourtant, ceux qui l’enseignent ou en font leur sujet de conférence et d’écriture sont loin de ce courant.

Et si je vivais le moment présent !: Pleine conscience mode d'emploi par [Thomas, Florence]

La philosophie de vivre dans le temps présent implique plus que le concept populaire de vivre une journée à la fois. Ce concept nous ramène souvent à ne pas s’en faire avec ce qui arrivera, tout en oubliant ce qu’il y a eu; de là le dicton « un jour à la fois » ! Un concept qui tente de se prémunir des circonstances plus ou moins favorables de la vie en tentant de s’en échapper ou en repoussant à demain ce qui pourrait nous préoccuper, nous angoisser. Nous demeurons, avec ce concept, à l’extérieur de nous, de notre ressenti d’être. Nous évitons le pire en nous plaçant dans un espace actuel sans nécessairement l’occuper en entier, mais seulement par le mental d’où découlent toutes nos pensées sous d’incroyables formes psychologies comme la peur, la crainte, le doute, l’angoisse, l’anxiété. Vous et moi pourrions ajouter d’autres formes psychologiques qui nous habitent.

Il est évident et même primordial d’avoir une pensée organisatrice afin de bien opérer à l’intérieur de nos activités et de nos tâches quotidiennes. Cette pensée organisatrice, elle est saine et tient compte de notre survie physique et biologique. Il faut quand même se préoccuper de manger, d’avoir un toit, de demeurer en santé et ce, autant pour nous-mêmes que pour ceux dont nous avons la responsabilité.

La philosophie de vivre dans le temps présent

La philosophie de vivre dans le temps présent ne relève pas des aspects organisationnels de notre quotidien et de notre survie physique, bien au contraire. Elle ne fait pas abstraction de notre organisation et de ce temps d’organisation irréfutable dans nos vies mais occupant nos pensées à s’en rendre parfois malade. Il faut payer nos comptes, il faut voir à nos activités primordiales et planifier le tout pour éviter d’être constamment dans des situations d’urgence, de débordements organisationnels, car ces éléments font parti de nos vies que nous le désirions ou non.

Vivre dans le temps présent, être dans l’Ici et maintenant, nous amène dans un tout autre ordre de pensée et d’organisation. Cette philosophie réfère à tout ce qui se passe en nous en l’instant même. C’est être en position de sentir, de ressentir, ce qui se brasse en nous, ce qui se vit en nous en fonction de ce qui se passe à l’extérieur de nous. C’est un peu le principe action-réaction, mais sans déclencher une réaction directe à l’action. Toutes les actions, les circonstances et les interrelations quotidiennes créent une réaction en nous sous forme de sentiments, d’émotions, de ressentis. C’est dans cette forme de réaction que tout se passe, se vit et non dans l’action en tant que telle.

les bienfaits d’être dans l’Ici et maintenant

Alors, les bienfaits d’être dans l’Ici et maintenant se concrétisent de quelle manière, étant donné que nous savons qu’il y a des émotions, des sentiments négatifs ou souffrants qui se révèlent en nous? Pour arriver à profiter des bienfaits, il y a une première démarche qui se résume à être en mesure de nous arrêter pour écouter ce qui se passe et se vit en nous et, par la suite, être en mesure d’identifier ces sentis et ces ressentis, autant positifs que négatifs. Une fois l’identification bien déterminée et dans laquelle nous n’avons pas porté de jugement, il s’agit d’arriver à s’approprier ces ressentis pour les accepter tels qu’ils sont afin de s’en détacher.

Garder en nous le passé et s’y référer pour vivre notre quotidien en terme de ressentis n’apporte pas plus de bienfaits que de se projeter dans le futur où rien n’existe sauf notre mental et nos pensées sécurisantes ou dramatisantes en fonction du monde extérieur. Tenter de s’approprier et de régler les choses du passé réduira nos efforts à de l’impuissance ou à la frustration de ne pouvoir rien changer. Tenter d’améliorer l’actuel en travaillant sur le futur, de manière à créer des conditions gagnantes ou à éliminer des situations souffrantes, demandera des efforts qui ne garantiront absolument rien. Pourquoi ? Parce que les émotions, les sentiments, les vibrations en nous, n’existent que dans le temps présent, que dans l’instant même où ils prennent forme en nous, de là l’expression être dans l’Ici et maintenant.

Les bienfaits d’être dans l’Ici et maintenant ne consistent pas en un salut terrestre. Ils se concrétisent par un instinct de lâcher prise sur des actions hors du temps présent sur lesquelles nous ne pouvons plus rien ou sur des actions que nous anticipons qui risquent de ne pas arriver, et si oui, d’une manière bien différente de ce que nous avions anticipé. Le plus grand bienfait que nous pouvons ressentir d’être dans l’Ici et maintenant est de ressentir le calme en nous, notre disponibilité d’accueillir ce qui se passe et se vit en nous sans jugement; et de juste écouter et prendre le temps d’identifier ces vibrations pour mieux s’en détacher. Être léger en tout temps !

Mettre fin au conflit : La libération par l'acceptation (Spiritualité) par [Krishnamurti, Jiddu]

Permettez-moi de terminer cette brève réflexion sur une citation de Krishnamurti qui révèle toute la philosophie de vivre au temps présent : «Mourir c’est vivre et vivre c’est mourir.» Rien, absolument rien d’autre n’existe que ce qui est dans l’Ici et maintenant où il n’y a ni préoccupation, ni stress, ni angoisse ou fausses joies, ni illusions par rapport à ce qui nous entoure. Tout se vit et se passe dans l’instant présent à l’intérieur de nous.

Paix et Gratitude,

P.C

CE QUE VOUS N’EXPRIMEZ PAS S’EXPRIMERA TÔT OU TARD !

CE QUE VOUS N’EXPRIMEZ PAS S’EXPRIMERA TÔT OU TARD !

Notre corps est une merveilleuse machine ! Il fait constamment équipe avec nous. Le problème, c’est que nous ne faisons pas toujours équipe avec lui !

Nous encaissons les émotions, les frustrations, les déceptions, les colères, les contrecoups, sans rien dire, sans exprimer ce que nous ressentons vraiment, trop souvent même en étouffant nos émotions pour ne pas les ressentir ou, à tout le moins, pour ne pas les montrer.

Collection d'icônes smiley Vecteur gratuit
Les émotions…

Alors le corps encaisse. Il emmagasine toutes ces émotions, alors que nous les croyons disparues à jamais. Mais non ! Une émotion ne disparaît que lorsqu’elle est vraiment vécue ! Sinon elle s’ancre dans notre corps jusqu’à ce qu’elle trouve un canal pour s’exprimer : une douleur, une blessure, une maladie, un problème quelconque.

Malgré tout, nous continuons notre vie, convaincus que ce que nous avons refoulé a disparu et que nous en sommes débarrassés. Nous poursuivons nos activités comme si de rien n’était mais au premier accroc, un torrent d’émotions refoulées refait surface d’une manière disproportionnée avec l’événement vécu. Nous ne comprenons pas ce qui se passe. Les autres non plus d’ailleurs ! Nous sommes submergés par la violence de nos émotions, alors que le problème actuel ne mérite pas tant d’envergure.

C’est que nos émotions, toutes nos émotions, doivent être vécues, sinon elles risquent de se retourner contre nous. Il ne s’agit pas de les laisser prendre le contrôle de notre vie et de subir leurs drames gigantesques. Il suffit plutôt de les reconnaître, de les ressentir au moment où nous les vivons, et de les accueillir pour ce qu’elles ont à nous apprendre. Chaque émotion a son message pour nous. Nous y reviendrons dans un futur article.

Le plus important, c’est de ne pas refouler. Car si l’émotion ne s’exprime pas, le corps se chargera de lui faire la place nécessaire pour s’exprimer enfin. Même si c’est 20 ans plus tard. Le corps n’oublie jamais. En neurothérapie, nous pouvons observer comment tout ce que notre corps a emmagasiné depuis notre conception est encore bien présent en nous si nous ne l’avons pas laissé s’exprimer. C’est ainsi que naissent les maladies, les malaises, les dépressions, l’anxiété, les douleurs et tant d’autres problèmes.

Pour nous guérir, il nous faut libérer les émotions enfouies. Une fois pour toutes. Ce qui s’exprime alors est libéré de notre corps et de notre vie. Mais il nous faut avoir la volonté de vivre plus léger afin de laisser aller ce qui ne nous sert plus, ce qui nous dessert même trop souvent.

Pour ne plus accumuler d’émotion non vécues, apprenons à les vivre au fur et à mesure. Pour ma part, je m’accorde un laps de temps prédéterminé, selon la gravité de la situation qui crée l’émotion : de quelques minutes à quelques jours. Mais pendant cette période, je vis intensément l’émotion et je ne me contrains pas à l’étouffer. Ainsi, elle « passe » beaucoup plus rapidement et je passe en mode solution bien plus facilement, une fois que j’ai laissé sortir ce qui me faisait souffrir. Le truc, c’est de ne pas se complaire dans la souffrance, d’où l’importance de se donner une période maximale pour exprimer ce qui a besoin de l’être.

Vivre tout ce qui nous est présenté, sans refuser l’expérience, mais en sortir grandi : n’est-ce pas là le secret de la fluidité dans notre vie ?

Merci à Diane Gagnon pour cet article inspirant..

Paix et Gratitude,

P.C