4 façons de se débarrasser d’une pensée ruminante.

4 façons de se débarrasser d’une pensée ruminante.

Bien que cela puisse sembler contradictoire, la meilleure façon de se débarrasser d’une pensée ruminante est de lui donner du temps. Ainsi nous pourrons nous rendre compte que le fait de ressasser sans cesse une idée n’est pas la solution.

Une pensée ruminante ou obnubilante peut littéralement vous ruiner la vie car ces types d’idées qui abordent notre esprit d’une manière obsessionnelle sont un grand tourment.

Penser à ce qui aurait pu être et n’a pas été, ou à ce qui n’a pas encore eu lieu, peut nous provoquer une angoisse résultant d’une analyse approfondie de quelque chose qui nous est arrivé et pour lequel ces pensées ne nous donneront aucune solution.

Lisez aussi :Quelques manières de penser qui limitent votre esprit

Cependant, il est facile de s’en débarrasser si nous savons comment les contre-attaquer.

Même si vouloir manipuler l’esprit puisse s’avérer une tâche totalement surréaliste, il existe 4 solutions qui peuvent fonctionner. Et si elles ne marchent pas toutes selon les personnes, au moins l’une d’entre elles pourra éventuellement vous servir.

Pourquoi ne pas les essayer ?

1. La pensée ruminante a besoin de temps

Que voulons-nous dire par là ? Que la meilleure façon d’être harcelé-e par quelque chose est de ne pas mettre de limites ou de ne pas se réserver un espace, pour vraiment faire autre chose que de penser.

Se réserver un temps en fin de journée ou le soir afin que tout notre esprit se concentre sur cette pensée nous aidera à ne pas y repenser sans cesse.

Forçons-nous pendant ce moment précis à penser et à repenser à cette idée. Certes, nous arriverons à la conclusion que ce que nous faisons n’a aucune conséquence. Néanmoins, ce sera un point d’inflexion très important.

C’est une attitude assez difficile à prendre et elle nécessite de la pratique, mais nous empêcherons ainsi que la pensée ruminante n’apparaisse dans des moments peu opportuns, comme par exemple, lors d’une grande conférence ou d’une réunion de travail.

2. Pratiquer le mindfulness  ?

Nous parlons souvent de mindfulness ou de pleine conscience comme un facteur qui contribue à résoudre de nombreux problèmes quotidiens et dont la pratique entraine des résultats très positifs.

Découvrez aussi :Les 5 exercices de méditation consciente pour mieux dormir

Le mindfulness nous aide à mettre l’accent sur ce qui se passe maintenant, sur le présent. Que se passe-t-il si nous nous concentrons sur ce que nous ressentons et sur ce qui se passe ici et maintenant ? Que nous arrêterons d’avoir des pensées ruminantes.

Avec de la pratique, nous arriverons à être plus conscient-e-s du présent et ne donnerons pas autant d’importance à toutes ces pensées du passé et du futur qui sont inutiles au présent.

Nous serions beaucoup plus heureux-ses si nous étions toujours plus connecté-e-s avec le moment présent. Il s’agit juste d’insister sur cette pratique très bénéfique.

3. Se réfugier dans les passe-temps

Lorsqu’une une pensée ruminante nous aborde et qu’elle demeure pendant des jours ou des semaines dans notre esprit, cela peut avoir sur nous des effets qui nous déplaisent.

Nous pouvons commencer à devenir plus apathique, à rester davantage à la maison et, en fin de compte, à cesser d’apprécier la vie.

C’est pourquoi il est important de nous pousser à continuer de faire ce que nous aimons et de pratiquer des loisirs, particulièrement pendant cette période où nous en avons le plus besoin.

N’ayez aucunes excuses !Il n’est jamais trop tard pour faire ce que l’on aime

En réalisant quelque chose qui nous passionne, nous oublierons complètement cette idée destructrice et nuisible qui nous fait tant de mal.

4. Sortir découvrir de nouveaux lieux

C’est une recommandation que nous avons l’habitude d’entendre. Si le travail nous stress, nous allons faire une promenade; si nous devons nous déconnecter, une ballade à travers la nature nous fera le plus grand bien.

Quand une pensée ruminante nous rend triste, il est important de ne pas rester à la maison pour l’aider à pendre de l’ampleur.

Pour la libérer, il suffit simplement de bouger, de chercher le calme dans un endroit peu fréquenté et de faire une promenade dans la nature.

La nature a un puissant pouvoir de guérison. Elle vous permettra de trouverez le silence, votre esprit se calmera et la pensée ruminante cessera de vous accabler.

Avant de terminer, nous voulons insister sur l’idée quela marche rend le cerveau plus créatif et heureux

Avez-vous déjà eu à faire face à des pensées ruminantes ? Chacun, à un moment donné, a connu cette épreuve difficile qui empêche de sortir d’une situation passée ou de vivre le présent sans se soucier tant du futur.

Les idées obsessionnelles sont assez courantes, mais si une seule d’entre elles dure trop longtemps, elle peut devenir un véritable problème.

Dans certains cas, cela peut conduire à la tant connue et à la fois redoutable dépression.

C’est pourquoi il est important d’apprendre à lâcher prise, à ne pas s’attacher à ces pensées négatives qui provoquent parfois que toutes nos inquiétudes provoquent la somatisation dans notre corps.

Un grand merci  au site https://amelioretasante.com pour cet excellent article.

Gratitude et sérénité,

P.C

Une histoire d’imperfection…

Une histoire d’imperfection…

Un porteur d’eau indien avait deux grandes jarres, suspendues aux 2 extrémités d’une pièce de bois qui épousait la forme de ses épaules.

L’une des jarres avait un éclat, et, alors que l’autre jarre conservait parfaitement toute son eau de source jusqu’à la maison du maître, l’autre jarre perdait presque la moitié de sa précieuse cargaison en cours de route.

Free Stock Photo of Money pig box Created by homero chapa

Cela dura 2 ans, pendant lesquels, chaque jour, le porteur d’eau ne livrait qu’une jarre et demi d’eau à chacun de ses voyages.

Bien sûr, la jarre parfaite était fière d’elle, puisqu’elle parvenait à remplir sa fonction du début à la fin sans faille.

Mais la jarre abîmée avait honte de son imperfection et se sentait déprimée parce qu’elle ne parvenait à accomplir que la moitié de ce dont elle était censée être capable.

Au bout de 2 ans de ce qu’elle considérait comme un échec permanent, la jarre endommagée s’adressa au porteur d’eau, au moment où celui-ci la remplissait à la source.

« Je me sens coupable, et je te prie de m’excuser. »

« Pourquoi ? » demanda le porteur d’eau. « De quoi as-tu honte ? »

« Je n’ai réussi qu’à porter la moitié de ma cargaison d’eau à notre maître, pendant ces 2 ans, à cause de cet éclat qui fait fuir l’eau. Par ma faute, tu fais tous ces efforts, et, à la fin, tu ne livres à notre maître que la moitié de l’eau. Tu n’obtiens pas la reconnaissance complète de tes efforts », lui dit la jarre abîmée.

Le porteur d’eau fut touché par cette confession, et, plein de compassion, répondit:

« Pendant que nous retournons à la maison du maître, je veux que tu regardes les fleurs magnifiques qu’il y a au bord du chemin ».

Au fur et à mesure de leur montée sur le chemin, au long de la colline, la vieille jarre vit de magnifiques fleurs baignées de soleil sur les bords du chemin, et cela lui mit du baume au cœur.

Mais à la fin du parcours, elle se sentait toujours aussi mal parce qu’elle avait encore perdu la moitié de son eau.

Le porteur d’eau dit à la jarre « T’es-tu rendu compte qu’il n’y avait de belles fleurs que de TON côté, et presque aucune du côté de la jarre parfaite? C’est parce que j’ai toujours su que tu perdais de l’eau, et j’en ai tiré parti.

J’ai planté des semences de fleurs de ton coté du chemin, et, chaque jour, tu les as arrosées tout au long du chemin.

Pendant 2 ans, j’ai pu grâce à toi cueillir de magnifiques fleurs qui ont décoré la table du maître. Sans toi, jamais je n’aurais pu trouver des fleurs aussi fraîches et gracieuses. »

Free Stock Photo of Handmade jar Created by homero chapa

Morale de l’histoire : Nous avons tous des éclats, des blessures, des défauts. Nous sommes tous des jarres abîmées.

Certains d’entre nous sont diminués par la vieillesse, d’autres ne brillent pas par leur intelligence, d’autres trop grands, trop gros ou trop maigres, certains sont chauves, d’autres sont diminués physiquement, mais ce sont les éclats, les défauts en nous qui rendent nos vies intéressantes et exaltantes.

Vous devez prendre les autres tels qu’ils sont, et voir ce qu’il y a de bien et de bon en eux. Il y a beaucoup de positif partout. Il y a beaucoup de bon en vous.

Ceux qui sont flexibles ont la chance de ne pas pouvoir être déformés. Souvenez-vous d’apprécier tous les gens si différents qui peuplent votre vie ! Sans eux, la vie serait bien triste.

Merci d’apprécier amicalement les imperfections des autres – et, plus important pour vous – d’apprendre à aimer les vôtres !

« L’expérience n’est pas ce qui nous arrive. C’est ce que nous faisons de ce qui nous arrive ». (Aldous Huxley)

Paix et Gratitude,

P.C

Ebook Gratuit : Comment Transformer Votre Vie…(Téléchargement sans nécessité de s’enregistrer)

Ebook Gratuit : Comment Transformer Votre Vie…(Téléchargement sans nécessité de s’enregistrer)

Comment-Transformer-Votre-Vie-Livre-Telephone

« Ces instructions sont des méthodes scientifiques nous permetttant d’améliorer notre nature humaine. »

Résoudre nos propres problèmes et ceux des autres

En pratiquant les instructions présentées dans ce livre, nous pouvons transformer notre vie et passer d’un état de malheur à un état de bonheur pur et éternel. Ces instructions sont des méthodes scientifiques nous permettant d’améliorer notre nature humaine. Tout le monde a besoin d’avoir une bonne nature et un bon cœur car, de cette manière, nous pouvons résoudre nos propres problèmes ainsi que ceux des autres, et nous pouvons donner beaucoup de sens à notre vie humaine. Chaque être vivant a le même désir fondamental […]

Un cadeau spécial de l’auteur

Vénérable Guéshé Kelsang Gyatso Rinpotché est un maître de méditation pleinement accompli et enseignant bouddhiste de renommée internationale, précurseur dans l’introduction d’un bouddhisme moderne dans nos sociétés contemporaines. Il est l’auteur de 22 livres de référence qui transmettent parfaitement la sagesse ancienne du bouddhisme à notre monde moderne.

Vénérable Guéshé Kelsang Gyatso a un tel désir que tout le monde puisse avoir accès à ces pratiques spéciales qu’il a demandé aux Editions Tharpa de distribuer ce livre gratuitement sous forme de Ebook.

Manuel Rivero-De’Martine – Directeur des Editions Tharpa

Vénérable Guéshé Kelsang Gyatso Rinpotché a fondé 1200 centres et groupes kadampa à travers le monde, qui montre des exemples authentiques de paix dans ce monde troublé. Grâce à ces centres et aux cours de méditations, programmes d’étude, journées thématiques et enseignements accessibles qui y sont proposés, chacun peut sans discrimination réaliser son propre potentiel en développant la capacité de son esprit.

En-Savoir-Plus

Comment Transformer Votre Vie est un des nombreux livres capables de changer notre vie étudié dans ces centres. Trouver ce que le centre près de chez vous a à proposer.

Enseignements près de chez vous

Comment Transformer Votre Vie sert de support à des centaines de cours et enseignements sur la méditation partout dans le monde. Si vous voulez avoir la possibilité d’étudier et d’en savoir plus sur les pratiques présentées dans ce livre, rendez-vous dans le centre de méditation kadampa (ou une de ses annexes) proche de chez-vous. Il y a des centaines de centres dans le monde, où vous pouvez rencontrer des personnes qui déjà tirent des bienfaits de la pratique des méthodes présentées dans Comment Transformer Votre Vie.

Voici certains des autres livres du Vénérable Guéshé Kelsang Gyatso Rinpotché à consulter :

           

Paix et Gratitude,

P.C

L’histoire du bûcheron

L’histoire du bûcheron

Résultat de recherche d'images pour "bucheron"

 

Un bûcheron menait une vie très misérable en vendant chaque jour du bois à brûler qu’il emportait d’une forêt voisine.

Un jour, comme il rapportait à la maison une charge de ramilles, il fut accosté par un étranger qui lui conseilla d’aller « plus loin ».

Le lendemain, il suivit le conseil, s’avança plus profondément dans la forêt et en fut récompensé, car il trouva une abondance de grands arbres.
Il coupa autant de bûches que sa force le lui permit et, en les vendant, fit un bénéfice considérable, comme il n’en avait jamais fait auparavant.

Le lendemain il se dit : « j’ai reçu le conseil d’aller plus loin, pourquoi n’irais-je pas encore plus loin aujourd’hui ? »
Il fit comme il pensait et, ce jour-là, atteignit une partie de la forêt où croissaient de nombreux arbres de santal.

Il emporta autant de bois qu’il en pu transporter et, en les vendant au marché, en retira un gros gain.

Le jour suivant, il se souvint encore de l’avis de l’étranger et se décida d’aller plus loin encore.
Ce jour-là il découvrit une mine de cuivre. Mais cela ne l’arrêta pas dans sa marche en avant, et jour après jour, il alla plus loin et trouva des mines d’argent, d’or et de diamant, si bien qu’il devint fabuleusement riche.

Tel est le cas lorsqu’il s’agit de la vie spirituelle. On devrait toujours aller de l’avant et ne pas penser que tout est accompli dès qu’on a eu quelques visions de la Lumière Divine ou acquis quelque pouvoir surnaturel.

(Enseignement de Râmakrishna.)

Paix et Sérénité,

P.C

Chacun porte son univers dans son coeur..

Chacun porte son univers dans son coeur..

Un vieil homme

Un vieil homme était assis à l’entrée d’une ville.

Un étranger venu de loin s’approche et lui demande :
« Je ne connais pas cette cité. Comment sont les gens qui vivent ici ? »
Le vieil homme lui répond par une question :
« Comment sont les habitants de la ville d’où tu viens ? »
« Egoïstes et méchants, lui dit l’étranger. C’est pour cette raison que je suis parti »
« Tu trouveras les mêmes ici » lui répond le vieillard.

Un peu plus tard, un autre étranger s’approche du vieil homme.
« Je viens de loin, lui dit-il. Dis-moi comment sont les gens qui vivent ici ? »
Le vieil homme lui répond :
« Comment sont les habitants de la ville d’où tu viens ? »
« Bons et accueillants, lui dit l’étranger. J’avais de nombreux amis, j’ai eu de la peine à les quitter. »
Le vieil homme lui sourit :
« Tu trouveras les mêmes ici. »

Un vendeur de chameaux avait suivi les deux scènes de loin. Il s’approche du vieillard :
« Comment peux-tu dire à ces deux étrangers deux choses opposées ? »
Et le vieillard lui répond :
« Parce que chacun porte son univers dans son cœur. Le regard que nous portons sur le monde n’est pas le monde lui-même, mais le monde tel que nous le percevons. Un homme heureux quelque part sera heureux partout. Un homme malheureux quelque part sera malheureux partout. »

Histoire issue de la tradition soufie, reprise dans l’excellent livre de Frédéric LENOIR : « La puissance de la Joie ».

Gratitude et Sérénité,

P.C

Merci au site http://bebooda.org pour ce bel article.

Salon du Bien-Etre et du Développement Personnel

Salon du Bien-Etre et du Développement Personnel

3mois150x150

Bonjour à tous,

Je tenais à vous informer que j’aurai le plaisir d’être présent, et de vous accueillir, sur le stand de l’école de réflexologie plantaire de l’école E.R.V.E, au salon bien-être de Labastidette (31600), du 6 au 8 février 2015 prochain.

Tous ceux qui le souhaiteront pourront recevoir un soin de réflexologie ; participation libre, qui est entièrement reversée à notre école, pour son fonctionnement.

VISUEL-ESSENTIEL-SALON-copie

 

J’espère avoir le plaisir de vous y retrouver ; n’hésitez pas à vous faire connaitre…:-) et à partager l’information autour de vous.

Venez nombreux !

Gratitude et Sérénité,

Patrick

A méditer cette semaine….avancer pour continuer à vivre.

A méditer cette semaine….avancer pour continuer à vivre.

Bonjour,

cette semaine, la phrase à méditer est :

« La vie c’est comme la bicyclette : il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre »

Albert Einstein

 il faut avancer pour ne pas perdre l'équilibre...
« il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre… »

 

Gratitude et Sérénité,

Patrick