Le petit garçon et les ballons

Le petit garçon et les ballons


 

Un petit garçon noir regarde un marchand de ballons dans la rue. Ses yeux brillent. Il y a des ballons de toutes les couleurs, rouges, bleus, blancs, noirs, jaunes…

Le vieux monsieur qui vend les ballons voit le garçon qui hésite, puis prend son courage à deux mains et s’approche de lui.

« Dis Monsieur, est-ce que les ballons noirs volent aussi haut que les autres ? »

Tu vois, mon garçon, les ballons, c’est comme les hommes.   L’important ce n’est pas leur couleur, ce n’est pas l’extérieur….

Le vieux Monsieur a presque la larme à l’oeil. Il prend le garçon dans les bras, l’installe sur un muret et lui dit :

« Regarde »

Il lâcha tous ses ballons qui s’envolent en grappe et montent, montent, montent dans le ciel jusqu’à disparaître tous tellement ils sont hauts.

« Tu as vu ? »

« Oui »

« Est-ce que les ballons noirs sont montés aussi haut que les autres ? »

« Oui Monsieur »

« Tu vois, mon garçon, les ballons, c’est comme les hommes. L’important ce n’est pas leur couleur, ce n’est pas l’extérieur.
Non, l’important, c’est CE QU’IL Y A EN EUX. C’est ce qu’il y a en toi qui fera toute la différence dans ta vie. Ne l’oublie jamais »

Gratitude et Sérénité,

Patrick

Pourquoi le minimalisme est fait pour vous ?

Pourquoi le minimalisme est fait pour vous ?

Le minimalisme est fait pour vous. Cela peut sembler une déclaration audacieuse et facile à faire, et c’est certainement le cas – jusqu’à ce que vous finissiez cet article.

Quand vous pensez au minimalisme, vous imaginez probablement une maison scandinave, ayant l’air élégamment dénudée. Vous auriez en partie raison dans votre démarche, mais vous vous trompez si vous tombez dans le piège de résumé le minimalisme à ce simple cliché.

Le minimalisme est centré sur l’idée qu’en éliminant l’inutile, vous accordez plus de place aux choses que vous chérissez le plus dans la vie.

Vous sentez-vous parfois submergé par les choses ? Avez-vous déjà eu l’impression d’être entraîné dans des millions de directions différentes, parce que vous vous êtes trop engagé ? Avez-vous déjà eu l’impression que vos rêves ne pourraient pas être plus inaccessibles parce que vous n’avez pas le temps de les poursuivre ? Le minimalisme est plus que d’avoir une maison parfaitement organisée et vidée. Il s’agit essentiellement de vous donner la permission de vivre intentionnellement, plutôt que de manière réactive.

Parlons maintenant de vos affaires. Beaucoup d’entre nous (et je faisais partie de cette catégorie) entretenons une relation étrange avec nos affaires personnelles. Nous nous accrochons à des choses matérielles parce que cela nous fait nous sentir bien et en sécurité: «J’en aurai peut-être besoin plus tard. Mais mon ami me l’a donné.»

Nous nous accrochons à des pantalons qui sont maintenant trop petits pour pouvoir perdre du poids, mai nous restons persuadés qu’ils nous iront bien un jour. Nous nous accrochons à un cadeau que quelqu’un nous a acheté et que nous n’avons jamais utilisé, parce que nous pensons qu’il serait impoli de s’en débarrasser. Nous trouvons une foule de raisons pour lesquelles nous devrions conserver ce que nous possédons déjà. La vérité est que nous n’achèterions pas la plupart de ces choses aujourd’hui si nous les voyions dans un magasin. Votre relation avec les choses est vraiment importante : vous récupérez votre vie (et votre belle maison) lorsque vous vous en débarrassez.

À l’origine, je considérais le minimalisme comme quelque chose d’inatteignable, voire même d’un peu ridicule. J’avais besoin de mes affaires. Ce n’est que lorsque j’ai déménagé que je me suis trouvé rapidement dépassé. Alors que je faisais mes valises, je me suis demandé: «D’où vient tout cela ? Je ne l’utilise jamais. Je n’ai pas besoin de ça.»

Ces pensées ont été constantes tout au long du processus. Je n’ai pas eu le temps de tout trier lors de l’emballage, mais le processus a commencé lorsque j’ai commencé à déballer, et s’est poursuivi depuis. J’ai commencé à lire des livres comme L’art de la simplicité de Dominique Loreau, ou Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une. Depuis mon déménagement, je me suis débarrassé de suffisamment de choses pour remplir plusieurs fois un camion !

Des vêtements, de la décoration et des « trucs au hasard » ont été l’objet de mon nettoyage par le vide. Au début, j’ai essayé de vendre tout ce dont je me débarrassais. J’ai réussis mais j’ai finalement atteint un point où je voulais juste que tout soit partis.

Depuis que j’ai donné des « wagons d’affaires », je dois vous dire que rien ne me manque. En fait, je suis impatient de me débarrasser de plus. Si je n’aime pas ça, si ce n’est pas utile, ça doit partir.

Voyons maintenant pourquoi le minimalisme peut être fait pour vous aussi.

Vous voulez une belle maison

La première étape pour avoir une belle maison consiste à avoir une maison propre. Nous sommes tous allés dans de belles maisons qui n’étaient pas très propres. Lorsque la maison n’est pas impeccable, sa beauté devient secondaire on se souviendra plus facilement du manque de rangement (vêtement qui traîne, jouets dans toutes les pièces….), que du beau tableau de maître accroché dans l’entrée !

Lorsque vous apprenez à adopter une approche différente vis à vis de vos biens, vous réalisez que vous avez réellement besoin de beaucoup moins que vous ne le pensiez. Avoir une belle maison n’est pas en avoir une automatiquement plus grande que celle que vous avez déjà. Avoir une belle maison s’obtient en conservant le meilleur de ce que vous avez déjà, et en disant au revoir à tout ce que vous n’utilisez pas.

Vous ne voulez pas être pris au dépourvu

C’est pourquoi j’ai été attiré par le minimalisme. Je me suis senti étouffé par toutes mes choses inutiles, et c’est tout. J’ai consacré une grande partie de mon temps supplémentaire à trier ces choses, à nettoyer et à organiser.

L’organisation c’est génial ! Il est tellement agréable de savoir où tout se trouve chez soi. Au début, c’est difficile à exécuter, mais c’est ensuite plus facile. Vous réalisez que peu importe à quel point vous pouvez jouer au Tetris chez vous, quel que soit votre code couleur, ce que vous voulez vraiment, c’est plus d’espace – et vous l’obtenez uniquement en ayant moins de choses qui vous envahissent inutilement.

Vous voulez vivre la vie plus pleinement

Accordez-vous plus de valeur aux expériences ou aux choses ? Si vous accordez de la valeur aux choses matérielles, votre vie ne serait-elle pas plus riche si ce n’était pas le cas ? Souhaitez-vous plutôt acheter de nouveaux bijoux ou obtenir des billets pour voir votre groupe de Rock préféré avec votre meilleur ami, et avoir ainsi des souvenirs qui durent pour toujours ?

Apprendre à retravailler la relation que nous entretenons avec nos affaires (ou notre désir d’’avoir plus) nous permet de vivre plus pleinement. Nous nous ouvrons pour faire plus d’expériences, libérer plus de temps, approfondir nos amitiés. Nous obtenons plus de valeur de la vie lorsque nous nous concentrons sur la vie réelle.

Vous ne voulez pas être attaché

Beaucoup d’entre nous atteignent un point où nous réalisons que nous avons une attitude malsaine envers les choses que nous possédons. Peut-être que votre vie est définie par des choses parce que vous voulez une vie parfaite. Vous voulez mieux et vous voulez plus. Ou peut-être que vous trouvez du réconfort dans vos affaires. Si vous vous sentez à l’aise dans vos affaires, mais dépassé par tout ce que vous avez, vous êtes dans une relation malsaine et il est temps d’arrêter tout cela pour votre bien.

Vous voulez réaliser vos rêves

Peut-être avez-vous peur que vos rêves ne soient vécus que pendant votre sommeil. Vous êtes trop engagé, surchargé de travail et stressé à jamais. Vous êtes dispersé, rebondissant d’une chose à l’autre. Tout ce que vous voulez, c’est un moment pour respirer et faire ce que vous voulez. Le stress vous empêche de vous sentir inspiré ou créatif. Ne laissez pas vos rêves passer au second plan. Le minimalisme ne s’applique pas uniquement aux choses, même si c’est le secteur le plus concret pour commencer. Si vous êtes éparpillé parce que vous êtes trop engagé, engagez-vous moins. Vous n’êtes pas obligé de tout faire – en fait, vous ne pouvez pas tout faire même si vous le voudriez. Concentrez-vous sur les choses les plus importantes pour vous et assurez-vous que ces choses soient accomplies.

Depuis que j’ai adopté le minimalisme, j’ai appris quand dire oui et quand dire non. Je dis oui aux choses qui me sont prioritaires et non aux choses que je me sens inutilement obligé de faire. Je dis oui aux choses que j’ai besoin et que j’aime, et non aux choses que je n’aime pas ou qui ne me sont pas indispensables. Je dis oui pour investir plus de temps dans mes rêves et mes relations et non pour perdre du temps à ré-organiser pour la centième fois les objets de ma vie. Je dis oui à une belle maison propre et non pour me sentir submergé par des choses dont je n’ai pas besoin. Je dis oui pour prendre le contrôle de ma propre vie et non pour vivre de manière réactive. Le minimalisme est un état d’esprit et dans cet ajustement d’attitude, j’ai trouvé plus de vie et de liberté.

Pour finir cet article, un mot de minimalistes confirmés :

«La vie minimaliste facilite la créativité – je travaille à domicile, alors comme je suis ici tout le temps, il me faut un lieu paisible et qui me permette de faire appel à mon imagination. J’aime aussi déplacer les choses et vivre peu me permet de le faire souvent. Je pense que la clé est de ne garder que ce dont vous avez besoin ou que vous aimez vraiment. Cela dit, cela est différent pour chaque personne et à différentes étapes de la vie. À l’heure actuelle, avec deux enfants, j’ai manifestement besoin de bien plus que ce dont j’avais besoin auparavant. La maison est pleine de couches et de videurs, de jouets, de doudous et de gobelets. Donc, pour tenter de garder le minimalisme au sein de ma famille grandissante, j’ai trouvé que l’organisation était la clé.« 

Amanda Jones de Define Magazine et AmandaJaneJones.com

«Le minimalisme (pour moi) ne concerne pas les murs blancs et les espaces de vie clairsemés. Je le vois comme une pratique continue pour ne garder que ce qui est nécessaire. Et, plus important encore, ce qui est «nécessaire» est défini par un individu. Quand tu tris, si ça fait bouger ton coeur, cela reste ; si ce n’est pas le cas, cela s’en va.»

Kate Arends of Wit & Delight

Paix et Sérénité,

P.C

Evadez-vous de votre mental…

Evadez-vous de votre mental…

Vous sentez-vous parfois comme emprisonné par vos émotions ? Ne vous arrive-t’il pas de vouloir vous évader de votre mental ?

Peu de gens en sont conscients, mais les aspects émotionnel et mental d’une personne, lorsqu’ils sont en harmonie, conduisent à un bien meilleur développement de la personne.

Les émotions aiment dominer nos actions et nos réactions, même si parfois nous ne voulons pas que cela arrive. Notre société moderne voit souvent les émotions comme un signe de faiblesse, ce qui nous pousse à les mettre de côté, à les enfouir en nous-mêmes, pour nous permettre de nous concentrer plutôt sur des aspects plus concrets, plus rationnels.

Quelles que soient votre vision de la vie, votre vérité ou votre logique, vous aurez toujours des sentiments. D’une façon ou d’une autre, une situation, un événement, quelqu’un ou quelque chose, vous touchera.

Les émotions positives sont un but dans la vie de beaucoup d’entre nous, dès qu’une démarche d’évolution et de progrès spirituel a été enclenchée ; mais qu’est-ce qui est le plus important : la quantité d’argent que vous avez sur le compte en banque ou les moments de joie que vous passez parfois en rire entre amis ou en famille ?

Les gens ont tendance à laisser malheureusement leurs émotions négatives dépasser leurs sentiments positifs. Ceci est l’un des plus gros problèmes rencontrés par la majorité des êtres humains, tout pays confondus.
Il est très difficile d’ignorer une expérience négative et d’essayer de la remplacer par une expérience positive. La vie ne fonctionne simplement pas comme cela.

Par exemple, quand vous étiez enfant et que votre animal de compagnie venait de mourrir, vous aviez le cœur brisé. Vos parents vous achetaient probablement un autre compagnon et votre peine disparaissait.

Mais il ne vous pas échapper que les choses devenaient bien plus complexes en entrant dans l’âge adulte. Une dispute avec votre épouse ou votre compagnon la nuit précédente, ruinera votre journée entière. Vous irez travailler fâché, fatigué, et votre esprit s’égarera. En revenant du travail, vous ne remarquerez même pas qu’il faisait beau pour la saison, et vous ne serez même pas tenté de vous arrêter à un étal de bord de route pour acheter des fruits et des légumes frais.

Une première solution consiste à essayer de lâcher prise.

Parfois il vaut mieux lâcher prise….

Une seconde option est d’essayer de trouver un endroit sûr pour vous détendre et vous vider l’esprit : cela fera des merveilles pour votre bien-être émotionnel et mental. Et cet endroit est relativement facile à trouver. Cela peut être un endroit existant ou imaginaire : la cabane au fond de votre jardin, une chanson, un film, un ami proche, une visite au zoo ou une plage paradisiaque à l’autre du bout du monde. La solution sera donc de vous y abandonner totalement pour oublier cette contrariété passagère.

Disons maintenant que vous avez un problème qui vous préoccupe en permanence. E bien la solution sera la même : allez donc faire un bowling, un billard ou un cinéma, et laissez-vous envahir par ce changement positif.

Essayez et laissez-vous emporter par cette solution. Votre esprit s’éloignera des pensées négatives qui ont dominé les dernières heures, et il commencera à traiter un tout nouveau type d’information. Le secret sera d’accepter de vous impliquer complètement dans cette nouvelle activité, et vous retrouverez votre sérénité.

Découvrez ici 4 autres façons de se débarrasser d’une pensée ruminante.

Vous pourriez toujours avoir des « flashs » du problème en question, de temps en temps. Ignorez-les et soyez encore plus absorbé dans ce que vous faites.

Mais attention : quand la partie de bowling, la chanson, ou le film sera terminé, vous risquez de revenir brusquement à la réalité., et vous aurez peut-être envie de retourner vous cacher dans cet endroit sûr : Ne le faites pas. L’endroit sûr existe seulement pour vous aider, et ne peut être une solution permanente pour vous aider à faire face aux petit tracas due quotidien, qu’ils soient petits ou grands. Il sert uniquement de chemin d’évasion temporaire.

Mais vous ferez à nouveau face à vos problèmes avec un niveau d’énergie augmenté vous vous sentirez mieux et gagnerez plus en confiance. Cette démarche devrait vous aider à voir que n’importe quel problème peut être résolu.

Voilà comment la petite évasion d’une dure réalité peut augmenter votre santé émotionnelle et mentale. Essayez de le faire souvent et vous vous développerez bien plus vite. Vous ferez ainsi partie des gens heureux….

Gratitude et Sérénité,

Patrick C.

En cette fin 2018, cliquez utile : clicanimaux.com

En cette fin 2018, cliquez utile : clicanimaux.com

En 2018, vous savez cliquer ? Alors vous savez donner !

Je vous présente aujourd’hui un site qui me tient à coeur, et que je suis depuis quelques années.

ClicAnimaux.com s’est donné pour objectif de contribuer au bien-être des animaux en détresse, en fournissant gratuitement de la nourriture aux refuges qui les hébergent et en finançant des projets de protection et de défense conduits par des associations locales

Pour cela, ClicAnimaux.com utilise un moyen simple et original : le Clic Solidaire.
Le Clic Solidaire, c’est une manière facile et gratuite de soutenir une cause qui vous tient à cœur.

Chaque clic sur ce bouton :

déclenche la fourniture de nourriture à destination des refuges.

Le financement des repas est assuré par les annonceurs publicitaires du site dont vous verrez les bannières s’afficher, et la moitié des sommes collectées est reversée aux associations partenaires. Bien entendu, nous nous assurons que chaque annonceur respecte les valeurs éthiques de l’assocation bénéficiaire.

A chaque fois que vous cliquez, vous réalisez ainsi un don… qui ne vous coûte rien !

A chaque thème son association bénéficiaire : vous pouvez donc cliquer chaque jour sur Clic Animaux, Clic Chiens, Clic Chats, Clic Ferme, Clic Chevaux, et multiplier les reversements effectués !

Prolongez votre action de façon utile !

Fidèle à sa vocation de place de générosité animalière, ClicAnimaux.com vous propose également des moyens complémentaires pour soutenir les causes et les associations qui vous tiennent à coeur :

  • Don en ligne : grâce à notre formulaire de don en ligne entièrement sécurisé, vous choisissez la cause, l’association, l’animal ou la page de collecte que vous souhaitez aider et vous bénéficiez de la traçabilité personnalisée de votre geste. Grâce au prélèvement automatique, vous pouvez également choisir de donner la somme de votre choix tous les jours ou tous les mois, tout en restant libre de modifier, suspendre ou stopper quand vous le désirez.Important : vous pouvez bénéficier, si vous êtes imposable, de la déductibilité fiscale des dons effectués sur ClicAnimaux.com pour les associations habilitées à émettre des reçus fiscaux. Ainsi, un don d’une valeur de 30 € ne vous coûte en réalité que 10,20 € !
  • Dans notre Boutique vous pourrez faire votre choix parmi une large sélection d’articles, dont la vente permet de collecter des fonds supplémentaires.
  • L’Appel du Coeur : La façon la plus simple d’aider les animaux : appelez le 0 899 231 404 (coût par appel : 3 euros + prix d’un appel ) et composez tout simplement sur le clavier de votre téléphone le code de l’animal que vous souhaitez aider ! Lorsque vous téléphonez au numéro indiqué, l’opérateur téléphonique verse le surplus de sa recette commerciale à ClicAnimaux. L’ensemble des sommes ainsi collectées est ensuite partagé avec l’association bénéficiaire. Ainsi chaque Appel du Coeur permet de générer des fonds utilisés pour aider les animaux.

 

A la fin de chaque mois, nos résultats sont mis en ligne afin d’avoir une représentation extrêmement concrète du résultat de vos actions.

Ces résultats sont annoncés en nombre de repas : nous effectuons la conversion en fonction de la valeur du repas, correspondant au coût moyen journalier, constaté par nos associations partenaires, pour nourrir un animal.

Le nombre de repas financés dépend du nombre d’annonceurs présents et de la valorisation des espaces publicitaires, du montant des dons collectés, du montant des ventes et du nombre d’Appels du Coeur.

Ainsi, cette communication permet de donner une représentation extrêmement concrète du résultat global de vos actions.

Alors… Bons clics solidaires !

Gratitude et Sérénité,

P.C

4 façons de se débarrasser d’une pensée ruminante.

4 façons de se débarrasser d’une pensée ruminante.

Bien que cela puisse sembler contradictoire, la meilleure façon de se débarrasser d’une pensée ruminante est de lui donner du temps. Ainsi nous pourrons nous rendre compte que le fait de ressasser sans cesse une idée n’est pas la solution.

Une pensée ruminante ou obnubilante peut littéralement vous ruiner la vie car ces types d’idées qui abordent notre esprit d’une manière obsessionnelle sont un grand tourment.

Penser à ce qui aurait pu être et n’a pas été, ou à ce qui n’a pas encore eu lieu, peut nous provoquer une angoisse résultant d’une analyse approfondie de quelque chose qui nous est arrivé et pour lequel ces pensées ne nous donneront aucune solution.

Lisez aussi :Quelques manières de penser qui limitent votre esprit

Cependant, il est facile de s’en débarrasser si nous savons comment les contre-attaquer.

Même si vouloir manipuler l’esprit puisse s’avérer une tâche totalement surréaliste, il existe 4 solutions qui peuvent fonctionner. Et si elles ne marchent pas toutes selon les personnes, au moins l’une d’entre elles pourra éventuellement vous servir.

Pourquoi ne pas les essayer ?

1. La pensée ruminante a besoin de temps

Que voulons-nous dire par là ? Que la meilleure façon d’être harcelé-e par quelque chose est de ne pas mettre de limites ou de ne pas se réserver un espace, pour vraiment faire autre chose que de penser.

Se réserver un temps en fin de journée ou le soir afin que tout notre esprit se concentre sur cette pensée nous aidera à ne pas y repenser sans cesse.

Forçons-nous pendant ce moment précis à penser et à repenser à cette idée. Certes, nous arriverons à la conclusion que ce que nous faisons n’a aucune conséquence. Néanmoins, ce sera un point d’inflexion très important.

C’est une attitude assez difficile à prendre et elle nécessite de la pratique, mais nous empêcherons ainsi que la pensée ruminante n’apparaisse dans des moments peu opportuns, comme par exemple, lors d’une grande conférence ou d’une réunion de travail.

2. Pratiquer le mindfulness  ?

Nous parlons souvent de mindfulness ou de pleine conscience comme un facteur qui contribue à résoudre de nombreux problèmes quotidiens et dont la pratique entraine des résultats très positifs.

Découvrez aussi :Les 5 exercices de méditation consciente pour mieux dormir

Le mindfulness nous aide à mettre l’accent sur ce qui se passe maintenant, sur le présent. Que se passe-t-il si nous nous concentrons sur ce que nous ressentons et sur ce qui se passe ici et maintenant ? Que nous arrêterons d’avoir des pensées ruminantes.

Avec de la pratique, nous arriverons à être plus conscient-e-s du présent et ne donnerons pas autant d’importance à toutes ces pensées du passé et du futur qui sont inutiles au présent.

Nous serions beaucoup plus heureux-ses si nous étions toujours plus connecté-e-s avec le moment présent. Il s’agit juste d’insister sur cette pratique très bénéfique.

3. Se réfugier dans les passe-temps

Lorsqu’une une pensée ruminante nous aborde et qu’elle demeure pendant des jours ou des semaines dans notre esprit, cela peut avoir sur nous des effets qui nous déplaisent.

Nous pouvons commencer à devenir plus apathique, à rester davantage à la maison et, en fin de compte, à cesser d’apprécier la vie.

C’est pourquoi il est important de nous pousser à continuer de faire ce que nous aimons et de pratiquer des loisirs, particulièrement pendant cette période où nous en avons le plus besoin.

N’ayez aucunes excuses !Il n’est jamais trop tard pour faire ce que l’on aime

En réalisant quelque chose qui nous passionne, nous oublierons complètement cette idée destructrice et nuisible qui nous fait tant de mal.

4. Sortir découvrir de nouveaux lieux

C’est une recommandation que nous avons l’habitude d’entendre. Si le travail nous stress, nous allons faire une promenade; si nous devons nous déconnecter, une ballade à travers la nature nous fera le plus grand bien.

Quand une pensée ruminante nous rend triste, il est important de ne pas rester à la maison pour l’aider à pendre de l’ampleur.

Pour la libérer, il suffit simplement de bouger, de chercher le calme dans un endroit peu fréquenté et de faire une promenade dans la nature.

La nature a un puissant pouvoir de guérison. Elle vous permettra de trouverez le silence, votre esprit se calmera et la pensée ruminante cessera de vous accabler.

Avant de terminer, nous voulons insister sur l’idée quela marche rend le cerveau plus créatif et heureux

Avez-vous déjà eu à faire face à des pensées ruminantes ? Chacun, à un moment donné, a connu cette épreuve difficile qui empêche de sortir d’une situation passée ou de vivre le présent sans se soucier tant du futur.

Les idées obsessionnelles sont assez courantes, mais si une seule d’entre elles dure trop longtemps, elle peut devenir un véritable problème.

Dans certains cas, cela peut conduire à la tant connue et à la fois redoutable dépression.

C’est pourquoi il est important d’apprendre à lâcher prise, à ne pas s’attacher à ces pensées négatives qui provoquent parfois que toutes nos inquiétudes provoquent la somatisation dans notre corps.

Un grand merci  au site https://amelioretasante.com pour cet excellent article.

Gratitude et sérénité,

P.C

21 illustrations minimalistes et intelligentes, qui vont forcément vous faire rire ! Bien pensé !

21 illustrations minimalistes et intelligentes, qui vont forcément vous faire rire ! Bien pensé !

 

Tango, un illustrateur chinois, réalise de magnifiques illustrations qui font réfléchir et rire ! Son originalité ne passe pas inaperçue sur le net… Jetez un coup d’œil et prenez le temps d’admirer son travail si précis, souvent humoristique, qui caricature son quotidien.
1. Stratégie pour endormir le prédateur…

2. Chien-saucisse : l’explication

3. Le chatrapluie

4. Deux petits chats très joueurs

5. La vérité sur les cheveux d’Elvis

6. Comment consoler un bébé poulpe

7. Quand la musique tombe dans l’oreille d’un sourd…

8. Attention, cela risque de vous retourner le cerveau…

9. Faire semblant de travailler

10. Cure de minceur

11. Zorro va au lit

12. Une chaise fait un rêve érotique…

13. Le rêve d’un cheval à bascule

14. Meurtre au fast-food : Inspecteur Soda mène l’enquête

15. Ville agressive

16. La Sorcière des temps modernes

17. Attention à ce que ça cuise dans les deux sens

18. Le selfie avant tout !

19. Faire la fête quand on est marié, c’est plus pareil.

20. Test : avez-vous l’esprit mal placé ?

21. Ciel, mon mari !

Génial, non ?

Merci à Sabrine Zahran pour ces images…:-)
Paix et Gratitude,
P.C
Connaissez-vous le minimalisme alimentaire ? (FAST-5)

Connaissez-vous le minimalisme alimentaire ? (FAST-5)

Merci à Damien Casoni pour cet article qui résume ma pratique alimentaire (ou du moins ce vers quoi je tends…:-))

Les premiers hommes vivaient ainsi car ils ne connaissaient ni l’élevage ni l’agriculture.

Plus tard, les dévots le pratiquaient pour se purifier et se rapprocher de leurs dieux.

Aujourd’hui, un nombre croissant d’occidentaux le redécouvrent et en tirent des bienfaits aussi variés qu’une perte de poids durable et une longévité scientifiquement prouvée…

• Le minimalisme alimentaire : le jeûne intermittent
Définition :

• Jeûne : période d’abstention alimentaire volontaire = ni manger ni boire quoique ce soit de calorique.

• Intermittent : de manière épisodique, sur des durées relativement courtes.

Sauter un repas est donc une forme simple de jeûne intermittent, bien que les jeûnes les plus efficaces requièrent une durée de 16 à 24 heures.

Bande, Fourche, Régime Alimentaire, La Santé, Perte

Le jeûne que je pratique est appelé Fast-5, et vous pouvez télécharger un livre numérique GRATUIT et complet par l’auteur de cette méthode ici même : www.fast-5.com

Je vous le résume cependant en deux phrases :

Il s’agit de manger à volonté… uniquement dans une fenêtre régulière de 5 heures toutes les 24 heures.

En dehors de ces 5 heures ou tout est permis, aucune calorie ne doit être ingérée. Sont donc uniquement autorisés l’eau (et en quantité !), le thé et le café (sans sucre évidemment).

• Mais pourquoi tu fais ça ?!

Car comme beaucoup de monde je suis un obsédé de la bouffe.

Car comme un nombre croissant d’occidentaux je suis en surpoids, depuis plus d’une dizaine d’années, et je refuse de continuer ainsi !

J’ai donc cherché, et trouvé par le Fast-5, un moyen à long terme de changer mes habitudes alimentaires pour arriver à réussir mon défi qui est le suivant :

En juin 2012, je serais passé de 104 cm à 94 cm de tour de taille, en optimisant mon alimentation (par le jeûne intermittent et un choix de nourriture de qualité) et en augmentant mes exercices physiques.

• Est-ce vraiment bon pour la santé ?

Les bénéfices du jeûne intermittent semblent impressionnants et sont corroborés par de nombreux pratiquants :

  1. une perte de gras assez rapide (500 g par semaine en moyenne)
  2. une stabilisation de l’insuline, bénéfique pour les diabétiques et qui empêche la reprise de poids typique des régimes yo-yo
  3. une réduction de la pression sanguine
  4. une sensation de faim diminuée sur le long terme
  5. une attirance accrue pour la nourriture saine
  6. une énergie croissante au quotidien
  7. une sensation de clarté mentale inégalée
  8. une longévité assurée grâce au principe de Restriction Calorique

Que de belles promesses ! Sont-elles vraies ?

Comme toujours, il n’y a qu’une seule façon de le vérifier : essayer par soi-même !

Voici pourquoi après avoir relaté mon chemin vers la simplicité matérielle, ce blog servira maintenant également à suivre mon Raccourci Minimaliste vers la minceur, la santé et la vitalité !

Bande, Avis, Stylo, Régime Alimentaire

Je suis persuadé que vous avez de nombreuses questions et arguments sur le sujet du jeûne intermittent. Je compte bien en parler donc dans les semaines qui suivent mais en attendant je ne saurais que trop vous conseiller de faire vos propres recherches sur le sujet, en français, ou en anglais sous le terme « Intermittent Fasting ».

Je suis également persuadé qu’il se trouve parmi vous des pratiquants du jeûne volontaire, sous quelque forme que ce soit.

Ce serait en ce cas un plaisir que d’avoir ci-bas votre petit témoignage sur votre expérience.

Quelle méthode avez-vous ou pratiquez-vous encore aujourd’hui ?

Comment l’avez-vous découverte ?

Qu’est-ce que cela vous apporte ?

Au plaisir de vous lire !

Paix et Gratitude,

P.C