Evadez-vous de votre mental…

Evadez-vous de votre mental…

Vous sentez-vous parfois comme emprisonné par vos émotions ? Ne vous arrive-t’il pas de vouloir vous évader de votre mental ?

Peu de gens en sont conscients, mais les aspects émotionnel et mental d’une personne, lorsqu’ils sont en harmonie, conduisent à un bien meilleur développement de la personne.

Les émotions aiment dominer nos actions et nos réactions, même si parfois nous ne voulons pas que cela arrive. Notre société moderne voit souvent les émotions comme un signe de faiblesse, ce qui nous pousse à les mettre de côté, à les enfouir en nous-mêmes, pour nous permettre de nous concentrer plutôt sur des aspects plus concrets, plus rationnels.

Quelles que soient votre vision de la vie, votre vérité ou votre logique, vous aurez toujours des sentiments. D’une façon ou d’une autre, une situation, un événement, quelqu’un ou quelque chose, vous touchera.

Les émotions positives sont un but dans la vie de beaucoup d’entre nous, dès qu’une démarche d’évolution et de progrès spirituel a été enclenchée ; mais qu’est-ce qui est le plus important : la quantité d’argent que vous avez sur le compte en banque ou les moments de joie que vous passez parfois en rire entre amis ou en famille ?

Les gens ont tendance à laisser malheureusement leurs émotions négatives dépasser leurs sentiments positifs. Ceci est l’un des plus gros problèmes rencontrés par la majorité des êtres humains, tout pays confondus.
Il est très difficile d’ignorer une expérience négative et d’essayer de la remplacer par une expérience positive. La vie ne fonctionne simplement pas comme cela.

Par exemple, quand vous étiez enfant et que votre animal de compagnie venait de mourrir, vous aviez le cœur brisé. Vos parents vous achetaient probablement un autre compagnon et votre peine disparaissait.

Mais il ne vous pas échapper que les choses devenaient bien plus complexes en entrant dans l’âge adulte. Une dispute avec votre épouse ou votre compagnon la nuit précédente, ruinera votre journée entière. Vous irez travailler fâché, fatigué, et votre esprit s’égarera. En revenant du travail, vous ne remarquerez même pas qu’il faisait beau pour la saison, et vous ne serez même pas tenté de vous arrêter à un étal de bord de route pour acheter des fruits et des légumes frais.

Une première solution consiste à essayer de lâcher prise.

Parfois il vaut mieux lâcher prise….

Une seconde option est d’essayer de trouver un endroit sûr pour vous détendre et vous vider l’esprit : cela fera des merveilles pour votre bien-être émotionnel et mental. Et cet endroit est relativement facile à trouver. Cela peut être un endroit existant ou imaginaire : la cabane au fond de votre jardin, une chanson, un film, un ami proche, une visite au zoo ou une plage paradisiaque à l’autre du bout du monde. La solution sera donc de vous y abandonner totalement pour oublier cette contrariété passagère.

Disons maintenant que vous avez un problème qui vous préoccupe en permanence. E bien la solution sera la même : allez donc faire un bowling, un billard ou un cinéma, et laissez-vous envahir par ce changement positif.

Essayez et laissez-vous emporter par cette solution. Votre esprit s’éloignera des pensées négatives qui ont dominé les dernières heures, et il commencera à traiter un tout nouveau type d’information. Le secret sera d’accepter de vous impliquer complètement dans cette nouvelle activité, et vous retrouverez votre sérénité.

Découvrez ici 4 autres façons de se débarrasser d’une pensée ruminante.

Vous pourriez toujours avoir des « flashs » du problème en question, de temps en temps. Ignorez-les et soyez encore plus absorbé dans ce que vous faites.

Mais attention : quand la partie de bowling, la chanson, ou le film sera terminé, vous risquez de revenir brusquement à la réalité., et vous aurez peut-être envie de retourner vous cacher dans cet endroit sûr : Ne le faites pas. L’endroit sûr existe seulement pour vous aider, et ne peut être une solution permanente pour vous aider à faire face aux petit tracas due quotidien, qu’ils soient petits ou grands. Il sert uniquement de chemin d’évasion temporaire.

Mais vous ferez à nouveau face à vos problèmes avec un niveau d’énergie augmenté vous vous sentirez mieux et gagnerez plus en confiance. Cette démarche devrait vous aider à voir que n’importe quel problème peut être résolu.

Voilà comment la petite évasion d’une dure réalité peut augmenter votre santé émotionnelle et mentale. Essayez de le faire souvent et vous vous développerez bien plus vite. Vous ferez ainsi partie des gens heureux….

Gratitude et Sérénité,

Patrick C.

Comment lâcher prise en 5 leçons ?

Comment lâcher prise en 5 leçons ?

Croire que vous pouvez contrôler votre vie est inefficace et inutile.

La beauté de la vie réside dans le changement. Dites oui au changement et laissez-vous porter par le flot de la vie.

Souriez, la vie peut vous sourire.

arbre3

Comment accepter l’inconnu et ses mystères ? Comment lâcher prise sur ce que vous pensez pouvoir contrôler ?

Comment rester centré et aimer votre vie, même si des événements contraires à votre rêve se présentent ?

La première leçon est de rester proche de ce qui est essentiel aujourd’hui pour vous.

Qu’est-ce qui est le plus important pour vous aujourd’hui ? Prenez un stylo et notez vos idées.

Par exemple : je souhaite rester en bonne santé, accepter d’aller bien même si d’autres vont mal, pouvoir nourrir ma famille et dormir sous un toit en toute sécurité.

Vous avez écrit vos priorités dans la vie, ce qui vous paraît essentiel.

La deuxième leçon est de s’aimer tel que vous êtes.

Vous ne pouvez pas contrôler les événements perturbateurs qui vous arrivent. Par contre, vous pouvez aimer qui vous êtes, même dans ces épreuves.

Nous avons tendance à nous juger, à nous culpabiliser et à avoir des pensées négatives sur nous-même : « j’aurais dû faire ça, je suis nul, je suis incapable, je ne vais pas m’en sortir ? je n’y arriverai pas, je le savais et je n’ai rien fait ».

Vous pouvez maîtriser vos pensées négatives sur vous-même en :

a) notant sur un papier toutes les pensées négatives que vous avez sur vous-même et les autres. 

  • Lorsque vous notez et lisez vos croyances négatives sur vous-même et le monde qui vous entoure, vous prenez conscience de leurs impacts et de leurs places dans votre esprit.
  • Vous prenez de la distance sur ces pensées négatives et vous pouvez ainsi avoir l’esprit plus clair et plus détendu. Vous arrêtez de vous juger inconsciemment, vous le faites ainsi en toute conscience.

b) Comptant chaque jour pendant 1 semaine le nombre de pensées négatives que vous avez. 

Prenez conscience de leur nombre vous aidera à les diminuer. Comptez-les chaque jour et, à la fin de la journée, notez dans votre journal leur nombre. Faites cet exercice consciemment pendant une semaine. Elles commenceront à diminuer naturellement.

Quand vous en notez une de plus, vous pouvez vous répéter : « je m’aime comme je suis ».

c) Transformant vos pensées négatives en croyances positives. 

Il ne s’agit pas de vous mentir, mais d’être bien même si l’événement désiré n’apparaît pas. Vous vous donnez l’autorisation d’être dans l’état désiré.

Par exemple :

  • « Je ne peux pas le supporter » devient « je peux le supporter »
  • « je suis nulle » devient « j’ai de la valeur »
  • Mais : « je n’ai pas de petit ami » ne devient pas « j’aurais un petit ami », mais plutôt « je peux m’aimer ou prendre soin de moi même si je n’ai pas de petit ami ».
  • Mais « je serai toujours pauvre » ne devient pas « je vais être riche », mais plutôt « je peux vivre l’abondance ».

 

La 3ème leçon est d’accepter votre partie divine

Vous êtes un être divin, empli de richesses et de connexion divine. Tout votre savoir de l’âme est en vous. Aujourd’hui, il est difficile pour vous de le concevoir car vous êtes éloigné de votre âme et de votre partie divine.

En prenant conscience de votre divinité intérieure, vous ouvrez une nouvelle porte vers un monde intérieur connecté à toutes les énergies terrestres et divines.

Comment accepter et sentir cette partie divine en vous ?

a) Méditez 

Lorsque vous faites une pause dans votre journée de manière régulière, vous entrez dans un nouvel espace de bien-être, de détente et de repos intérieur. Vous ouvrez une porte en vous vers un monde intérieur calme, empli de beauté, de sérénité et d’amour.

  • Méditez 10 minutes par jour pendant 15 jours et vous verrez l’impact sur votre quotidien.
  • Vous vous sentirez plus léger, plus paisible et plus vivant.

Depuis que je médite chaque jour depuis 3 mois, je suis plus paisible et sereine. Je célèbre plus facilement la vie. Je suis plus centrée et je m’aperçois que j’absorbe moins les émotions des autres.

 

b) Ralentissez votre rythme

Plus vous ralentissez votre rythme de marche ou de votre d’activité, plus vous serez connecté à votre partie divine, à votre âme et à l’Univers.

Le rythme de votre âme est très lent. En ralentissant votre marche, en vous arrêtant, en contemplant un coucher de soleil ou des enfants qui s’amusent dans un parc, vous dites OUI à la vie en vous. Vous ouvrez un nouvel espace de quiétude intérieur. Vous profitez tout simplement de votre vie.

 

c) Contemplez la beauté du monde qui vous entoure

Souriez de nouveau à la vie, en contemplant et admirant la beauté de la vie autour de vous. Admirez un coucher de soleil, soyez attentif aux chants des oiseaux. Prenez conscience de la beauté d’un enfant qui sourit.

Arrêtez-vous devant la beauté qui vous entoure.

Par exemple, ce matin, j’ai raté mon cours de dessin. Déçue, je suis allée faire un tour dans un parc près de l’atelier. J’ai pu admirer et contempler la beauté des arbres. Je me suis assise sur un banc au soleil et j’ai contemplé d’en bas le tronc, les branches et les feuilles d’un magnifique arbre. J’ai aimé passer ce moment de contemplation de la nature. Je me suis sentie nourrie et apaisée.

Découvrez le lâcher prise par ce livre d’Heike Mayer..

 

La 4ème leçon est d’aimer votre vie telle qu’elle est aujourd’hui

Vous avez créé cette vie, ce quotidien, les relations avec vos proches (amis, famille, collègues). Vous avez votre part de responsabilité dans ce qui vous arrive.

Si une personne vous marche sur un pied dans la rue et que vous ne dites rien, vous êtes responsable de votre réaction, de votre non-communication.

  • En acceptant votre part de responsabilité dans la manière dont vous créez vos relations, dont vous intéragissez avec le monde extérieur, dont vous communiquer avec vous-même et vos proches, vous reprenez votre pouvoir.
  • En redevenant conscient de votre part de responsabilité, vous pouvez changer la manière dont vous intéragissez et réagissez aux événements extérieurs. Vous reprenez la main sur votre vie et votre paix intérieure.

Acceptez d’être acteur de votre vie intérieure et extérieure.

 

La 5ème leçon est de lâcher prise en restant dans une énergie élevée.

Lorsqu’un événement qui vous déplaît arrive, prenez le temps de faire une pause et de vous aimer. Vous ne pouvez pas comprendre le message que vous envoie votre âme, votre guide ou l’Univers de suite.

a) Vivez cette expérience en vous aimant et en prenant soin de vous. Donnez-vous de la bienveillance et demandez de l’aide à vos proches si besoin.

b) Puis élevez votre énergie en vous ressourçant, en prenant du temps pour vous, en vous offrant des cadeaux, de l’amour et de la joie de vivre.

c) Après que l’expérience de l’événement soit terminée, arrêtez-vous de nouveau et prenez conscience du message envoyé.

Qu’est-ce que l’Univers vous a envoyé comme message ? Tout ses messages sont positifs. Ils vous permettent de croître et d’avancer sur votre chemin. Ils font progresser votre âme.

En résumé : aimez qui vous ÊTES et votre chemin de vie. Faites confiance en vos guides et en l’Univers. Osez demander de l’aide quand vous en avez besoin.

Merci au site http://divinelumiere.com pour cet article.

Paix et Gratitude,

P.C

Comment s’ouvrir au vrai lâcher-prise ?

Comment s’ouvrir au vrai lâcher-prise ?

Image

Nous avons tous grandi avec quelques comportements saboteurs qui contrôlent nos habitudes. Pour ma part, ma jeunesse fut parsemée d’un besoin de «contrôler» les circonstances dans ma vie : Je me rebellais donc contre les imprévus qui nuisaient à la réalité que je désirais créer, …… ou encore, j’avais besoin de défendre mon point de vue, voir même persuader les autres d’accepter ma perspective. Quelle folie !

Ce besoin de contrôler avait un prix à payer : La SOUFFRANCE de voir le monde extérieur refuser mes efforts de contrôle.

QU’EST-CE QUE LA SOUFFRANCE HUMAINE ?

La plupart de nos souffrances proviennent du fait que l’égo ou le mental réagit négativement à un changement qui se présente dans notre vie. Dans sa quête d’une stabilité illusoire, l’égo cherche à s’accrocher à des points de repère et à certaines habitudes. Pourtant, rien ne reste pareil. Tout, absolument tout, change et se métamorphose un jour… sauf la loi du changement elle-même. Lutter contre cette réalité fait mal. Très mal. L’ironie est que, dans le monde de la forme, plus nous résistons aux circonstances qui changent, plus nous nous contractons, et plus nous perpétuons la situation désagréable et sa douleur. En nous rebellant contre un moment en particulier, nous amplifions notre attention sur ce qui ne va pas et attirerons plus d’obstacles.

LA DANSE DU CHANGEMENT

La vie est un festival de nouveautés. C’est son essence même. Pourquoi ne pas s’abandonner à son courant et danser avec elle ? Tout arrive pour une raison. Pourquoi refuser ? Une fois que nous arrêtons de résister ‘’à ce qui est’’, notre émotion-notre situation, se transforme. Notre vie prend le cours qu’elle doit prendre, selon ce que votre Âme perçoit (et non selon notre mental, puisqu’il n’a pas été conçu pour voir le futur.

ACCUEILLIR LA SAGESSE DE L’INCERTITUDE

Chaque instant que nous décidons d’accueillir et d’écouter le moment présent, nous nous ouvrons soudain aux milliers de possibilités que peut prendre chacun de nos pas pour vivre notre vie. Nous sommes propulsé à chaque instant dans une nouvelle réalité parallèle, offrant de toutes nouvelles opportunités. Il y a quelque chose d’excitant et de puissant dans ce concept, non ? Il faut apprendre à anticiper le bonheur de rester ouvert à cette infinité de choix !

Toutefois, comme disait Will Smith dans le film  « La Légende de Bagger Vince », seulement une de ces possibilités, à chaque seconde, est l’avenue parfaite pour nous. Celle qui nous mènera éventuellement à l’abondance avec le moindre effort possible et accomplir notre mission sur terre avec aisance. En se mettant dans un ÉTAT D’EXPANSION face à l’incertitude, nous permettons à l’avenue parfaite de nous choisir.  Les temps d’incertitudes cachent toujours le chemin menant à la réalisation de notre vie rêvée.

LE LÂCHER-PRISE N’EST-ELLE PAS DE LA PASSIVITÉ ?

Cet Abandon n’a rien à voir avec la passivité. Au contraire, lâcher prise veut dire avoir une confiance absolue en la Source, que tout arrive pour une raison, sachant le bien qu’Elle nous veut. La Source de Conscience Créative nous appelle à vivre dans l’échange avec elle, tout en demeurant dans l’action.

COMMENT DÉVELOPPER LE LÂCHER-PRISE ?

1. D’abord accepter que le pire scénario puisse arriver. Vous en ressortirez toujours plus fort. Cette acceptation est une étape essentielle pour « libérer la voie » et vivre dans la non-tension (l’athlète accepte qu’il va souvent échouer, pour mieux gagner plus tard).

2. Ensuite essayez de changer ce qui peut être changé : Exécutez toutes les actions nécessaires avec légèreté, sans vous contracter.

3. Le reste est hors de vos mains. Notre Âme sait mieux que quiconque les expériences de vie nécessaires pour nous «coder» selon les besoins de notre mission de vie à venir.  Accompagné d’un réel lâcher-prise «actif», la vie redeviendra naturellement ABONDANCE, et ne demandera qu’à se manifester à travers nous, en temps et lieu.

Voici quelques pistes additionnelles que j’utilise pour conscientiser ma démarche vers LE LÂCHER-PRISE (pas chose facile!!! ) :

1. Abandonner le besoin de défendre votre point de vue…

2. Tenter de ne pas convaincre ou persuader les autres d’accepter votre perspective.

3. Simplement rester ouvert aux opinions et ne vous attacher à aucunes d’elles.

4. Ne pas se rebeller contre les imprévus.

5. Devant vos circonstances difficiles  et persistantes, laisser monter l’Amour universel en vous pour leur apport transformateur.

Le simple fait de nous observer durant ces situations, en utilisant pleinement nos 5 sens, affecte déjà positivement notre futur.  Nous élevons notre taux vibratoire par notre conscience au moment présent et altérons les situations que nous allons nous attirer plus tard.

PETIT DÉFI :

Aujourd’hui, tentons d’accueillir toutes les PERSONNES, les SITUATIONS, les CIRCONSTANCES et les ÉVÉNEMENTS comme ils se présentent. Tentons de développer la pratique du Lâcher-Prise, ce qui met en branle la Loi du Moindre Effort (cette force qui permet de faire moins d’efforts pour plus de résultats), alors allons-y !

QUI nous sommes aujourd’hui est parfait, ainsi que les CIRCONSTANCES que nous vivons présentement. Elles nous permettent de forger la personne que nous sommes. Rappelons-nous que ce moment est tel qu’il doit être, parce que la Conscience Universelle est telle qu’elle doit être.

Donc aujourd’hui, ne nous rebellons pas contre l’Univers…
Abandonnons-nous à ses moments sans résister…
Acceptons-les comme ils doivent se présenter, et non comme nous voulons qu’il soient. Ayons confiance. Ne confrontons pas.  Dansons avec les circonstances, sans jugement. Nous délaisserons alors la dispersion et l’incohérence pour le remplacer par le calme confiant et la détermination.

Gratitude et Sérénité,

P.C

 

Merci à Tina Poitras, du site www.namasteleadership.ca,  pour ce très bel article…:-)

Lâcher-prise, c’est quoi au juste ?

Lâcher-prise, c’est quoi au juste ?

Letting Go

Le processus du lâcher-prise repose sur processus intérieur, donc sur nos sentis et ressentis. Ce processus n’étant pas naturel, car nous avons été éduqués à des concepts du style à laisser le temps faire son œuvre, à s’éloigner des gens indésirables sans jamais savoir ce qui est indésirable en nous.

Vous comme moi entendons parler de lâcher-prise et nous avons même été invités à plusieurs reprises à faire du lâcher-prise étant comme LA solution à nos maux ou à une situation précise. Mais, c’est quoi au juste le processus du lâcher-prise?

Ce processus de lâcher-prise ne peut pas être une action venant de l’extérieur, car c’est un processus tout en entier et purement intérieur. C’est à nous de nous rendre disponible à lâcher-prise et cette prise de position n’est surtout pas d’ordre mental et encore moins par l’intermédiaire d’un temps de réflexions menée par nos pensées.

Au fait, lâcher-prise représente un abandon non pas vers un événement, une circonstance ou une personne, car se serait à ce moment-là un processus extérieur. C’est par un abandon à une souffrance vivant en nous. Cette souffrance est un déclencheur d’un malaise intérieur suite à une perception d’une situation vécue ou suite à un désalignement de soi. Vous pouvez avoir l’impression que ce sont les événements ou les personnes extérieures qui créent cette forme de souffrance intérieure, mais ce n’est pas le cas.

Il est trop facile de jouer la victime en rejetant la cause sur le monde extérieur. Cette réaction à l’apparition d’une souffrance intérieure ne fera qu’envenimer la situation dans un temps plus ou moins rapproché. La vie nous ramène toujours aux situations auxquelles nous n’avons rien réglées et ce, tant et aussi longtemps que nous n’avons pas fait l’exercice intérieur de lâcher-prise sur cette souffrance enfouie.

Il est facile de dire et de procéder mentalement à une forme de lâcher-prise en tentant d’oublier l’événement ou de minimiser les conséquences pas toujours extérieures à nous mais bien à l’intérieur de soi. Le processus du lâcher-prise repose sur une démarche intérieure, donc sur nos sentis et ressentis. Ce processus n’est pas naturel, car nous avons été éduqués à des concepts du style à laisser le temps faire son œuvre, à s’éloigner des gens indésirables sans jamais savoir ce qui est indésirable en nous.

Nous luttons donc plus en rapport avec nos résistances intérieures. Nos résistances à abandonner ce qui nous a été enseigné comme vrai, comme mode de pensées. Le lâcher-prise opère bien plus sur nos résistances à abandonner ce qui nous est connu que sur les événements et personnes extérieures à nous.

C’est tellement difficile d’opérer ce processus sur nos résistances que nous en souffrons intérieurement. Ces souffrances si grandes, parfois, créeront un impact sur notre corps ou notre santé mentale. Notre refus non pas de voir l’extérieur, mais bien plus de nous regarder, de nous tourner vers notre être entretiendra cet état d’être non agréable et même insupportable.

C’est presque rendu au bout de nos ressources autant physiques que mentales que nous commencerons à regarder l’option intérieure. Nous pourrons y arriver seulement au moment où nous serons disposés à accepter cette souffrance comme étant la nôtre. C’est à cet instant que nous oserons regarder ce que cette souffrance veut nous révéler. Cette acceptation ne peut venir que de nous-mêmes et ce n’est qu’à ce moment-là que nous pouvons entreprendre le processus du lâcher-prise.

Le lâcher-prise c’est au juste et avant tout un processus commençant par l’acceptation d’une situation intérieure indésirable, inconfortable. De l’acceptation, il y aura par la suite une prise de conscience de nos résistances. Ce à quoi nous résistons tant et qui nous fait si mal.

Hand letting sand go at the beach

C’est en s’ouvrant sur soi, en acceptant d’observer et de regarder ce à quoi nous résistons tant que nous pourrons agir sur ce mal et de le transformer en un bien-être. Ce mal, cette souffrance apparaît dans notre vie pour nous parler, pour reconnaître un désalignement de soi, donc tout découle de l’action de s’accorder un espace et un temps de regard et d’écoute de soi.

Au fait, le lâcher-prise est un processus de présence à soi dans l’instant même de ce mal être pour laisser jaillir en nous notre plus grande résistance à ce qui est en jeu. Nous ne pouvons vivre une pleine et véritable réalisation de soi sans passer par le processus du lâcher-prise sur de vieilles résistances conditionnées que nous n’avons jamais fait les nôtres.

Paix et Sérénité,

P.C

A propos de l’Auteur :
Yves Beaudry est auteur, conférencier, formateur orienté sur la réalisation de soi par sa passion authentique et sur le développement d’un leadership créatif et visionnaire. Il y consacre son temps et ses énergies dans une quête permanente d’alignement de son être dans l’ici et maintenant.
http://www.autempspresent.ca