Poésie

C’est très beau Sabrina… Bravo 👏

Sabrina CHALLAL

Il vient à mon être qu’assise à table
Avec tes lubies,

Tant je suis  fort découverte,

Comme l’infâme glace d’une taverne délaissée,

Où ton œil espère légèrement
D’une paupière à demi close,

Que nul regard posé sur moi

Me chavire

Jusqu’à tant que je meure,

Tout près, tout loin

Assurément !

Je suis l’amante, et n’ai guère d’autre aléa.

L’envie sous ses talents me garde nue.

sabrina.challal (in « comme un souffle sur ma nuque »)

View original post

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s