Acérola 600 : l’anti-fatigue naturel

Acérola 600 : l’anti-fatigue naturel

Bonjour,

Je rajoute aujourd’hui une nouvelle rubrique à mon blog, qui vous permettra de découvrir les produits de physio-phytonutrition que je conseille lors de mes soins en réflexologie.

Comme certains le savent, en plus ma pratique de réflexologie plantaire E.R.V.E. et de massage assis, je suis consultant en physio-phytonutrition, et j’ai la chance de collaborer avec les laboratoires Fenioux depuis quelques années maintenant. J’ai tenu à vous faire découvrir ce laboratoire, étant très satisfait du rapport qualité/efficacité/prix de ces compléments alimentaires.

Depuis sa création en 1985, les laboratoires Fenioux restent fidèles à leur vocation et leurs valeurs :

satisfaire le consommateur, en matière de santé et d’hygiène alimentaire.

  • Environ 300 produits en ligne,
  • des produits riches en principes actifs,
  • des matières premières rigoureusement sélectionnées,
  • des procédés de fabrication exclusifs, une traçabilité et une totale innocuité,
  • une qualité de produits et des coûts concurrentiels, dans le domaine de la phytothérapie…..

Je démarre donc par ce premier complément « anti-fatigue », qu’est l’Acérola 600.

Le cerisier des Antilles, également appelé Acérola, est un arbuste d’Amérique du sud, qui est fréquemment cultivé dans les pas tropicaux. Son fruit, une petite cerise, est extrêmement riche en vitamine C qui, entre autre, contribue à réduire la fatigue, participe à la formation du collagène qui aide au bon fonctionnement des vaisseaux sanguins, des os et dents notamment, protège les cellules contre le stress oxydatif, et qui aide au fonctionnement normal du système immunitaire.

Il est conseillé de prendre 1 comprimé à croquer par jour.

ATTENTION : une consommation excessive peu avoir des effets laxatifs.

1 comprimé par jour apporte 600mg d’extrait d’acérola et 150mg, soit 187,5% de valeur nutritionnelles de référence, (V.N.R.).

Je conseille ce produit pour une utilisation occasionnelle, entre deux saisons ou lors de période de fatigue passagère.

Si vous souhaitez vous procurer ce produit directement, allez sur le site des laboratoires Fenioux, et préciser lors de votre commande le numéro de praticien 31073.

Merci.

Réflexologiquement,

P.C

 

 

En cette fin 2018, cliquez utile : clicanimaux.com

En cette fin 2018, cliquez utile : clicanimaux.com

En 2018, vous savez cliquer ? Alors vous savez donner !

Je vous présente aujourd’hui un site qui me tient à coeur, et que je suis depuis quelques années.

ClicAnimaux.com s’est donné pour objectif de contribuer au bien-être des animaux en détresse, en fournissant gratuitement de la nourriture aux refuges qui les hébergent et en finançant des projets de protection et de défense conduits par des associations locales

Pour cela, ClicAnimaux.com utilise un moyen simple et original : le Clic Solidaire.
Le Clic Solidaire, c’est une manière facile et gratuite de soutenir une cause qui vous tient à cœur.

Chaque clic sur ce bouton :

déclenche la fourniture de nourriture à destination des refuges.

Le financement des repas est assuré par les annonceurs publicitaires du site dont vous verrez les bannières s’afficher, et la moitié des sommes collectées est reversée aux associations partenaires. Bien entendu, nous nous assurons que chaque annonceur respecte les valeurs éthiques de l’assocation bénéficiaire.

A chaque fois que vous cliquez, vous réalisez ainsi un don… qui ne vous coûte rien !

A chaque thème son association bénéficiaire : vous pouvez donc cliquer chaque jour sur Clic Animaux, Clic Chiens, Clic Chats, Clic Ferme, Clic Chevaux, et multiplier les reversements effectués !

Prolongez votre action de façon utile !

Fidèle à sa vocation de place de générosité animalière, ClicAnimaux.com vous propose également des moyens complémentaires pour soutenir les causes et les associations qui vous tiennent à coeur :

  • Don en ligne : grâce à notre formulaire de don en ligne entièrement sécurisé, vous choisissez la cause, l’association, l’animal ou la page de collecte que vous souhaitez aider et vous bénéficiez de la traçabilité personnalisée de votre geste. Grâce au prélèvement automatique, vous pouvez également choisir de donner la somme de votre choix tous les jours ou tous les mois, tout en restant libre de modifier, suspendre ou stopper quand vous le désirez.Important : vous pouvez bénéficier, si vous êtes imposable, de la déductibilité fiscale des dons effectués sur ClicAnimaux.com pour les associations habilitées à émettre des reçus fiscaux. Ainsi, un don d’une valeur de 30 € ne vous coûte en réalité que 10,20 € !
  • Dans notre Boutique vous pourrez faire votre choix parmi une large sélection d’articles, dont la vente permet de collecter des fonds supplémentaires.
  • L’Appel du Coeur : La façon la plus simple d’aider les animaux : appelez le 0 899 231 404 (coût par appel : 3 euros + prix d’un appel ) et composez tout simplement sur le clavier de votre téléphone le code de l’animal que vous souhaitez aider ! Lorsque vous téléphonez au numéro indiqué, l’opérateur téléphonique verse le surplus de sa recette commerciale à ClicAnimaux. L’ensemble des sommes ainsi collectées est ensuite partagé avec l’association bénéficiaire. Ainsi chaque Appel du Coeur permet de générer des fonds utilisés pour aider les animaux.

 

A la fin de chaque mois, nos résultats sont mis en ligne afin d’avoir une représentation extrêmement concrète du résultat de vos actions.

Ces résultats sont annoncés en nombre de repas : nous effectuons la conversion en fonction de la valeur du repas, correspondant au coût moyen journalier, constaté par nos associations partenaires, pour nourrir un animal.

Le nombre de repas financés dépend du nombre d’annonceurs présents et de la valorisation des espaces publicitaires, du montant des dons collectés, du montant des ventes et du nombre d’Appels du Coeur.

Ainsi, cette communication permet de donner une représentation extrêmement concrète du résultat global de vos actions.

Alors… Bons clics solidaires !

Gratitude et Sérénité,

P.C

Publicités
Qu’est-ce qu’une vérité ?

Qu’est-ce qu’une vérité ?

Il y a très longtemps en Chine un terrible Saurien semait la terreur dans une rivière à toutes tentatives de passage. Il posait parfois une question et malheur à qui ne savait répondre correctement.

Un jour une jeune fille voulait traverser la rivière. Le crocodile se jeta en avant pour la dévorer, mais bloqué dans son élan instinctif, il lui posa la question suivante : « Connais-tu la vérité ? »

« Oui » répondit elle avec calme.

« Si tu me dis quelle est cette vérité, je ne te dévorerais pas. »

La jeune femme pensa, médita et réfléchit longuement puis répondit : « La vérité, c’est que tu vas me dévorer ». Le crocodile, gueule ouverte ébahi, estomaqué les yeux ronds, à cet énoncé de vérité resta comme paralysé et la jeune femme en profita pour passer et la rivière franchie elle était déjà loin.

Moralité

Qui dans l’histoire a dit la vérité ?
Si c’est la femme, elle a menti, mais le crocodile avait dit : « Si tu me dis la vérité, je ne te dévorerais pas« , et ne l’ayant pas fait il a dit la vérité ; par contre s’il l’avait fait elle aurait dit la vérité….

Conclusion à méditer sur ce texte Hindo-chinois du Vème siècle :

La vérité de l’un est le mensonge de l’autre.

Nous avons ici, dans cette fable Bouddhiste, le jeu des apparences à méditer…

Qu’en pensez-vous ?

Gratitude et Sérénité,

P.C

 

Ce poison qui détruit vos os….

Ce poison qui détruit vos os….

Les statistiques montrent que les Américains boivent plus de soda plus que jamais. Il représente plus de 25 % des boissons consommées aux États-Unis. Plus de 15 milliards de gallons ont été vendus en 2000, environ d’un bidon de 12 onces par jour pour chaque homme, femme et enfant.

L’Internet est chargé avec des informations sur l’effet dévastateur de cette dépendance extrêmement malsaine, mais dans le cas où cela ne suffit pas pour vous, nous vous donnons quelques informations qui vous ouvriront les yeux. Au moins c’est ce que nous espérons.
Ostéoporose

Soda et de l’ostéoporose : Soda comprend la caféine et l’acide phosphorique dans son contenu.

L’étude de l’ostéoporose de Framingham a testé la densité minérale osseuse (DMO) de 1413 femmes et 1125 hommes en 2006 et elle a découvert que la consommation régulière de Cola a provoqué une réduction significative de la DMO au niveau des hanches de sujets féminins, qui sont beaucoup plus sensibles à la perte osseuse par rapport aux hommes.

Selon plusieurs études, la cause de ce phénomène est une quantité excessive de phosphore, ce qui empêche l’absorption du calcium. En outre, les experts affirment que l’acide phosphorique dans le soda conduit à une fuite de calcium sur les os.

Une autre étude a révélé que la consommation de 330 mg de caféine ou quatre tasses de café conduit à la perte osseuse. On croit que la caféine interfère avec l’absorption du calcium et provoque une perte de calcium par l’urine.

Par conséquent, le soda doit être évité à tout prix dans le cas de l’ostéoporose ou les maladies qui empêchent l’absorption du calcium comme la maladie de Crohn, ainsi que par les personnes âgées de 50.

Obésité : Si vous avez besoin de quelque chose à blâmer parce que vous avez un poids supplémentaire, il peut être votre boîte préférée de soda. Les boissons gazeuses sont parmi les causes de l’obésité. Une canette de soda vous donne une livre supplémentaire de poids chaque mois.

Si vous pensez de passer à la soude de régime, il est encore plus dangereux et nocif, car il est emballé avec des édulcorants artificiels qui peuvent déclencher une gamme complète de problèmes hormonaux et physiologiques qui finissent par faire grossir.

Cirrhose : Une consommation excessive de soude augmente le risque de cirrhose de façon spectaculaire, ce qui est, exactement, arrive aux alcooliques chroniques.

La carie dentaire : Les boissons gazeuses endommagent l’émail des dents. Il est très acide et sa composition chimique peut causer encore plus de dommages à vos dents.

images

Les calculs rénaux et la maladie rénale chronique : Votre Cola  préféré est très enrichi de l’acide phosphorique qui est connu pour sa capacité à influer sur les voies urinaires. Ces changements vont dans la mesure où, éventuellement, vous aurez des reins remplis de pierres. En consommant des canettes de 12 onces vous augmentez réellement le risque de formation de calculs rénaux de 15%

Malgré toutes ces informations, un grand nombre de gens ne voient malheureusement pas ce que le soda peut entrainer comme dommages sur leur corps et continuent à le consommer tous les jours.

Voulez-vous améliorer radicalement votre santé?

Remplacer la soude et d’autres boissons sucrées avec de l’eau propre et pure.

Normaliser votre taux d’insuline est l’une des actions physiques les plus puissants que vous pouvez prendre pour améliorer votre santé et réduire le risque de cancer.

Une bonne santé vous pouvez l’avoir facilement par une alimentation saine et l’exercice.

S’il vous plaît visitez le message original ici. Cet extrait (en anglais)  a été publié avec la permission du Real Farmacy.

Sérénité et Gratitude,

P.C

Quelles sont les alternatives naturelles à l’aspirine ?

Quelles sont les alternatives naturelles à l’aspirine ?

Retrouvez-moi sur Médoucine ici

L’aspirine est l’un des médicaments les plus consommés au monde, et les Français n’échappent pas à la règle avec environ 40 comprimés par habitant et par an. Un chiffre colossal qui pousse à se poser des questions : l’aspirine est efficace certes, mais quels en sont les dangers ? Quelles sont les alternatives naturelles à l’aspirine ? Mélanie Clausse, naturopathe du réseau Médoucine, nous répond.

Free picture (Aspirin) from https://torange.biz/aspirin-19752

Quels risques à une surconsommation d’aspirine ?

L’aspirine est un médicament qui va permettre de calmer bien des douleurs, mais pas uniquement. En effet, elle est fréquemment utilisée dans la prévention des risques cardio-vasculaires, car elle diminue la coagulation et fluidifie le sang. Elle est également anti-inflammatoire. Malheureusement, une surconsommation d’aspirine dans le cas d’auto-médication, pourra entraîner des inconforts avec des effets indésirables. Ainsi, si une solution naturelle peut être envisagée, elle sera intéressante en prévention et en restant en accord avec le médecin traitant et sa prescription.

Quelles sont les aspirines naturelles ?

Pour ne pas abuser de l’aspirine et la garder à son meilleur usage, on pourra faire appel au saule et à la reine-des-prés.
Elles vont permettre de faire diminuer la douleur et auront une action anti-inflammatoire. On pourra les trouver sous forme de tisane, de gélules ou encore de gouttes dans de nombreux magasins bio. Pour connaître la bonne posologie, on se rapprochera de son naturopathe ou d’un phytothérapeute.

Par ailleurs, plusieurs fruits et légumes contiennent de l’acide salicylique (la même composante que l’on retrouve dans l’aspirine). Certaines recherches ont démontré qu’une consommation de fruits et de légumes riches en salicylates qui sont ensuite transformés en acide salicylique par le corps permettrait de remplacer la prise d’aspirine trop fréquente.
On en trouvera notamment dans les amandes, les olives, les tomates, les radis, les abricots, les mûres, les myrtilles, les melons, les dattes ou encore les raisins.
Lorsque l’utilisation de l’aspirine se fait dans un but préventif des risques cardio-vasculaires, 4 éléments naturels pourront venir agir en remplacement :

(Rappel : code praticien pour les liens Fenioux ci-après : 31073)

Le curcuma : qui est un excellent anti-inflammatoire et antioxydant.

La vitamine E : très anti-oxydante, qu’on trouvera dans l’huile de bourrache par exemple.

L’ail : un fluidifiant sanguin naturel, un antibactérien puissant et qui permet de réduire le cholestérol. Si l’on a du mal à le digérer, on pourra très bien le consommer en capsule ou macéré dans une huile de cuisine pour le plaisir.

Les omégas 3 : ils sont littéralement fluidifiants et anti-inflammatoires. On pourra les trouver dans le saumon, les maquereaux et les sardines. Ces poissons gras devront être consommés presque crus au centre car les omégas 3 sont détruits avec la chaleur. L’huile de lin ou encore l’huile de cameline seront les meilleures sources végétales.
Pour avoir une vraie action rapide anti-inflammatoire et anti-déprime, les capsules seront les plus efficaces : le foie qui est souvent « bloqué » à cause de l’inflammation, des toxines et des toxiques, n’aura pas besoin d’intervenir pour les assimiler.

fruits-155616_960_720

L’idéal pour arriver à diminuer sa consommation d’aspirine sera d’agir en prévention avec des aliments adaptés anti-oxydants ( grenade et myrtille, thé vert et thé Matcha ), de** diminuer les aliments acides et acidifiants**, de comprendre l’origine de la douleur et de trouver des réponses naturelles.
En effet, la naturopathie et la phytothérapie ont la possibilité d’utiliser des plantes s’adressant à chaque partie du corps et de les entretenir. En comprenant d’où vient le problème, on pourra ainsi travailler dessus de façon ciblée et naturelle et s’éviter ainsi les risques liés à une surconsommation d’aspirine.

Merci à Mélanie Clausse, thérapeute certifiée et validée du réseau Médoucine.

Gratitude et Sérénité,

P.C

4 façons de se débarrasser d’une pensée ruminante.

4 façons de se débarrasser d’une pensée ruminante.

Bien que cela puisse sembler contradictoire, la meilleure façon de se débarrasser d’une pensée ruminante est de lui donner du temps. Ainsi nous pourrons nous rendre compte que le fait de ressasser sans cesse une idée n’est pas la solution.

Une pensée ruminante ou obnubilante peut littéralement vous ruiner la vie car ces types d’idées qui abordent notre esprit d’une manière obsessionnelle sont un grand tourment.

Penser à ce qui aurait pu être et n’a pas été, ou à ce qui n’a pas encore eu lieu, peut nous provoquer une angoisse résultant d’une analyse approfondie de quelque chose qui nous est arrivé et pour lequel ces pensées ne nous donneront aucune solution.

Lisez aussi :Quelques manières de penser qui limitent votre esprit

Cependant, il est facile de s’en débarrasser si nous savons comment les contre-attaquer.

Même si vouloir manipuler l’esprit puisse s’avérer une tâche totalement surréaliste, il existe 4 solutions qui peuvent fonctionner. Et si elles ne marchent pas toutes selon les personnes, au moins l’une d’entre elles pourra éventuellement vous servir.

Pourquoi ne pas les essayer ?

1. La pensée ruminante a besoin de temps

Que voulons-nous dire par là ? Que la meilleure façon d’être harcelé-e par quelque chose est de ne pas mettre de limites ou de ne pas se réserver un espace, pour vraiment faire autre chose que de penser.

Se réserver un temps en fin de journée ou le soir afin que tout notre esprit se concentre sur cette pensée nous aidera à ne pas y repenser sans cesse.

Forçons-nous pendant ce moment précis à penser et à repenser à cette idée. Certes, nous arriverons à la conclusion que ce que nous faisons n’a aucune conséquence. Néanmoins, ce sera un point d’inflexion très important.

C’est une attitude assez difficile à prendre et elle nécessite de la pratique, mais nous empêcherons ainsi que la pensée ruminante n’apparaisse dans des moments peu opportuns, comme par exemple, lors d’une grande conférence ou d’une réunion de travail.

2. Pratiquer le mindfulness  ?

Nous parlons souvent de mindfulness ou de pleine conscience comme un facteur qui contribue à résoudre de nombreux problèmes quotidiens et dont la pratique entraine des résultats très positifs.

Découvrez aussi :Les 5 exercices de méditation consciente pour mieux dormir

Le mindfulness nous aide à mettre l’accent sur ce qui se passe maintenant, sur le présent. Que se passe-t-il si nous nous concentrons sur ce que nous ressentons et sur ce qui se passe ici et maintenant ? Que nous arrêterons d’avoir des pensées ruminantes.

Avec de la pratique, nous arriverons à être plus conscient-e-s du présent et ne donnerons pas autant d’importance à toutes ces pensées du passé et du futur qui sont inutiles au présent.

Nous serions beaucoup plus heureux-ses si nous étions toujours plus connecté-e-s avec le moment présent. Il s’agit juste d’insister sur cette pratique très bénéfique.

3. Se réfugier dans les passe-temps

Lorsqu’une une pensée ruminante nous aborde et qu’elle demeure pendant des jours ou des semaines dans notre esprit, cela peut avoir sur nous des effets qui nous déplaisent.

Nous pouvons commencer à devenir plus apathique, à rester davantage à la maison et, en fin de compte, à cesser d’apprécier la vie.

C’est pourquoi il est important de nous pousser à continuer de faire ce que nous aimons et de pratiquer des loisirs, particulièrement pendant cette période où nous en avons le plus besoin.

N’ayez aucunes excuses !Il n’est jamais trop tard pour faire ce que l’on aime

En réalisant quelque chose qui nous passionne, nous oublierons complètement cette idée destructrice et nuisible qui nous fait tant de mal.

4. Sortir découvrir de nouveaux lieux

C’est une recommandation que nous avons l’habitude d’entendre. Si le travail nous stress, nous allons faire une promenade; si nous devons nous déconnecter, une ballade à travers la nature nous fera le plus grand bien.

Quand une pensée ruminante nous rend triste, il est important de ne pas rester à la maison pour l’aider à pendre de l’ampleur.

Pour la libérer, il suffit simplement de bouger, de chercher le calme dans un endroit peu fréquenté et de faire une promenade dans la nature.

La nature a un puissant pouvoir de guérison. Elle vous permettra de trouverez le silence, votre esprit se calmera et la pensée ruminante cessera de vous accabler.

Avant de terminer, nous voulons insister sur l’idée quela marche rend le cerveau plus créatif et heureux

Avez-vous déjà eu à faire face à des pensées ruminantes ? Chacun, à un moment donné, a connu cette épreuve difficile qui empêche de sortir d’une situation passée ou de vivre le présent sans se soucier tant du futur.

Les idées obsessionnelles sont assez courantes, mais si une seule d’entre elles dure trop longtemps, elle peut devenir un véritable problème.

Dans certains cas, cela peut conduire à la tant connue et à la fois redoutable dépression.

C’est pourquoi il est important d’apprendre à lâcher prise, à ne pas s’attacher à ces pensées négatives qui provoquent parfois que toutes nos inquiétudes provoquent la somatisation dans notre corps.

Un grand merci  au site https://amelioretasante.com pour cet excellent article.

Gratitude et sérénité,

P.C